03/06/2008

Petite pimprenelle et trio d'Eurotoques

20080603 004 Pimprenelle

 

Petite pimprenelle (Sanguisorba minor Scopoli)

et trio d'Eurotoques en fête 

 

20080526 011

Trois "Eurotoqués" rassemblés à une fête d'inauguration placée par Nicolas  sous le signe de la petite pimprenelle : au centre, Nicolas Leveaux, avec à droite, "Pierrot" Fonteyne et Claude Pohlig. (À gauche, l'homme d'affaires Thibaut De Vylder)

 

Je vous avais déjà parlé de cet événement en évoquant ma brève rencontre de la semaine passée avec l'ethnobotaniste François Couplan. Le 26 mai dernier voyait le cocktail d'inauguration d'un nouveau temple du bien-manger bruxellois: le restaurant Nicolas et Pimprenelle.

Anne et moi apprécions spécialement le chef Nicolas Leveaux, parce qu'il ose et sait valoriser les légumes anciens et les plantes aromatiques hors-commerce dans ses préparations originales.

Pour les gourmets de passage à Bruxelles et les épicuriens de la ville, voici un adresse à retenir :

Restaurant "Nicolas et Pimprenelle" 

Quai des Barques, 4  (Quartier Sainte-Catherine)

1000 Bruxelles

Tél/Fax : 00 32 (0)2 219 99 98 

La carte annonce un menu "Petite sauvagerie" (3 services, 30 euros). Dans un choix intelligemment varié, j'ai relevé un alléchant duo de foie gras, l'un chaud cuit au torchon avec de la livèche, l'autre froid sur toast de pain aux herbes sauvages.

Parmi les herbes de prédilection du chef, un  petit "chouchou" du plus sympathique aloi: la pimprenelle, qui donne d'ailleurs son nom au restaurant.

C'est vrai que la pimprenelle n'était plus utilisée en cuisine depuis longtemps, et une fois encore, totalement à tort.

Cette plante joliment décorative fleurit presque toute l'année, avec des inflorescences caractéristiques. (Remarque: la photo que je vous en propose ci-dessous, prise ce jour, la montre en état de post-floraison; les graines sont déjà en formation.) Sa culture, même en pot sur une terrasse, est très facile. La hauteur de la plante ne dépasse pas une trentaine de centimètres de hauteur.

Les vertus de la pimprenelle sont nombreuses. Riche en vitamine C, la plante est astringente, antidiarrhéïque, carminative et stomachique. Il ne faut cependant pas la consommer en trop grande quantité. Elle est parfaite comme plante condimentaire.

Les jeunes feuilles, joliment découpées, tendres et fraîches, ont un goût délicat qui rappelle le concombre et la noix verte. Hachées ou ciselées, elles trouvent leur place dans vos meilleures salades du printemps et de l'été.

Un mélange de fines herbes ne saurait dignement se passer de cette petite herbacée (très mellifère) de la famille des rosacées, que l'on appelle aussi parfois encore sanguisorbe ou bipinelle.

Pensez aussi à la pimprenelle pour agrémenter une salade de pomme de terre géniale de simplicité et de goût. Vous serez pas déçus!

Un vinaigre aromatisé à la pimprenelle fraîche est un condiment particulièrement fin et subtil que je vous laisse découvrir.

En cuisine chaude, la pimprenelle à son mot à dire dans les omelettes, les pâtés, les potages et de nombreuses sauces.

Une infusion de pimprenelle, très rafraîchissante, permet de bénéficier agréablement de ses multiples propriétés médicinales.

Certains font sécher les feuilles de pimprenelle, comme on le ferait pour du thym, de la sauge, de l'origan ou de la sarriette. En ce qui concerne cette petite plante vivace et touffue, c'est illusion et peine perdue. La pimprenelle séchée aura perdu la totalité de sa saveur et n'est plus d'aucun agrément.

Bien chlorophyllement dévoué,

 

José 

 

 

20080603 005 Pimprenelle

 

 

20080603 002 Pimprenelle

 

20080526 052

 

20080526 063

 

20080526 032

 

20080526 036

 

20080526 020

Commentaires

Je dois bien avouer que le pauvre citadin que je suis ne connait la pimprenelle que de nom ! Il va donc falloir remédier cela en découvrant ce restaurant.
Amitiés

Écrit par : Philou | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup de chance !!!! votre article sur la pimprenelle arrive juste au moment ou je me demandais vraiment "Mais comment utiliser cette plante dans ma cuisine ?"
Voilà 3 ans qu'elle occupe très joliment d'ailleurs un coin de notre jardin et jamais(honte à moi...) je ne l'ai utilisée en cuisine remettant toujours au lendemain mes recherches sur ses potentielles utilisations...Ma visite dans votre jardin tombe on ne peut mieux !
Merci pour les suggestions, yapluka choisir :).

Écrit par : MTV | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

ça avait l'air très sympa ce resto, et particulièrement alléchant...je ne connaissais la pimprenelle que de nom...merci de ces explications

Écrit par : sandrine | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

Je passe chez écoflora aujourd'hui et quelque chose me dit que si pimprenelle il y a, pimprenelle reviendra avec moi...
"Petite sauvagerie", un menu rien que par son titre déjà, qui me tente beaucoup. Merci de nous faire découvrir et ce restaurant au nom grandement évocateur et son chef aux préparations originales et aussi sourantes que lui. Biz à vous deux

Écrit par : fabienne | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

J'en apprends toujours en venant chez vous, la preuve je découvre la pimprenelle (je ne connaissais d'elle que le dessin animé qui a fait les beaux jours de ma petite enfance, ma première découverte télévisuelle). Pour ce qui est de l'adresse du restaurant, je la garde en réserve, je rêve tellement de retourner en Belgique.

Écrit par : Marie-France | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

Merci 'meester' José pour ce enième cours très intéressant. Comme Philou je suis malheureusement un pauvre citadin ingnorant. Après le sureau de Fabienne, je dois également avouer ne jamais avoir gouté la pimprenelle. Jusqu'à ce jour je pensais uniquement à nounours en entendant le nom de cette plante. Mon dieu, que nous sommes déracinés de la nature. Nous mangeons qu'un dizième des plantes et herbes disponibles. Mais pourquoi? Il faut remédier à celà. Encore merci à José pour son combat juste.

Écrit par : MARK | 05/06/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.