21/07/2008

Moules anisées pour la Fête nationale

_MG_3338 Recette-moules à la livèche.jpg

Moules anisées pour la Fête nationale

 

Drapeau belge

 

En Belgique, il n'y a pas de vraie Fête nationale (du 21 juillet) si l'on ne sacrifie à la tradition d'un bon plat de moules accompagné d'une opulente portion de grosses frites coupées à la main dans d'authentiques pommes de terre "bintjes" (plongées 2 fois dans une friture au blanc de boeuf). Le tout est généreusement arrosé avec de la bière. De la blonde au goût de houblon accusé, soutirée à la pompe ! Pas de la "flotjesbee". "Awel,  wa paaist de doevan, Mark? Gôt ge uuk mossele schmochteren vandôg ? ". (Dialecte bruxellois)

La Fête nationale belge est marquée par deux évènements importants, la cèlèbre "foire du Midi" à Bruxelles (la plus grande concentration foraine du pays) et le début de la saison des moules. Les Bruxellois n'ont fait "ni une, ni deux" pour associer depuis longtemps ces deux événements annuels en grandes réjouissances populaires; et ce sont des monceaux, que dis-je, des montagnes de moules qui seront consommées à partir d'aujourd'hui ... et jusque en mars-avril de l'année prochaine.

Le "moules-frites", c'est une institution de la gastronomie belge qui s'exporte fort bien, puisque le modeste petit restaurant "Chez Léon" situé en plein coeur du vieux-Bruxelles, est devenu une enseigne internationale à succès dans des villes aussi différentes que Paris (8 enseignes en région parisienne, plus 8 à Paris même), New-York, Tokyo ... ou Beyrouth. On parle même d'ouvertures à Dubaï et à Abou Dabih. Au menu, presque exclusivement des moules à choisir parmi toutes sortes de préparations.

A l'origine, le plat populaire consistait en la préparation des moules "à la marinière", avec beaucoup d'oignon et de céléri. Mais les goûts évoluent en s'hybridant, et il existe aujourd'hui une multitude de recettes pour les préparer : "à l'ardennaise", "à la gantoise", "à la bière", "au vin blanc", "au curry", etc.

La recette de moules que j'ai préparée aujourd'hui et que je vous propose ci-après est plus légère et met l'accent sur les saveurs anisées. 
 
Ingrédients

(pour 2 personnes)

 
3 kg de moules "super"
1 gros oignon
1 gros bulbe de fenouil
5 jeunes tiges de livèche ( de +/- 10 cm)
1 bouquet de thym vrai                                                           
4 feuilles de laurier noble                                                          1 c à S de feuilles d'estragon
1/2 L de bouillon de légumes
Sel et poivre du moulin
Beurre salé

 

Préparation


Lavez plusieurs fois les moules. Passez les légumes sous l'eau.
Epluchez l'oignon, le fenouil.  Débitez en petits morceaux la livèche et les légumes.
Faites fondre, dans une grande marmite, le beurre, faites-y revenir les légumes pendant +/- 8 min. Salez légèrement et poivrez. Ajoutez l'estragon haché et mouillez avec le bouillon de légumes. Laissez frémir pendant 3 min.
Ajoutez-y ensuite les moules. Faites les cuire 3 à 4 min en les faisant "sauter" régulièrement.
Servez aussitôt.


 
Certains apprécieront un goût plus anisé encore. Dans ce cas, vous pourrez le renforcer en ajoutant à votre bouillon 1 c. à c. de pastis.

Bon appétit à tous nos amis blogonautes de francophonie.

Bonne fête à tous nos compatriotes, ceux du Nord et ceux du Sud, et "en dei van de midde uuk ! Knup dat on ien, l' UNION FAITLA FORCE". Och god en hiere, de Brusseleirs zijn toch gene halfgebakke !".

 

 

 

 

Anneke"op zen Brussels"

  
 
 

Commentaires

Hummm... Anneke, aa mossele geve mâ gousting. Da moe zeker goe smoeke.

Ahlala... Brusselkermis... k'sa wel nen toerke gon doen om geparkeide mosselen mê marollesaus fretten mê nen goe pintje .

Dikke kus en tot zoterdag !

Écrit par : Marielleke | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

Marielleke Da's goeie smoschter !(uugske) (lol en sms BXL)Yenda !

Écrit par : José | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

Bonne fête nationale! et le 21 juillet n'aurait pas non plus la même saveur sans la drache nationale!!! Ici, elle fut longue et on a même un peu froid!
Et les moules sans les frites... ce n'est pas vraiment possible!

Écrit par : hilde | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

à HILDE Bonjour Hilde, (une compatriote !!)
Et ici pas trop de "drache nationale", mais 14° pour un 21 juillet !!! c'est pas trop de saison, mais le moules/frites est là !
Cordialement
Anne

Écrit par : Anne | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

Anneke, maske, K'zen vandoag ni no de restaurant geweist, mo gisteren aovond. Ik kost ni wachten op de fête national vu mossele tête. En ge goat ma ni geluuve. Weite wa vu mossele dak geiten em? Awel, mossele me crème en me pastis. Da's en bekke geleik dei van ei. Newo?
Tot neki in de weik as't a past.

Écrit par : mark | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

Tof breuke Mark ! Zwiep ! We goen ine schuppe ! Wa paaist de doevan ?
Doe zal volk kome noe zeen !
Traduction :
Hop ! Nous irons boire un verre ! Qu'en penses-tu ?
Ce serait extraordinaire !

Ik hem nen toffe dictionnaire gekocht ...
Anneke

Écrit par : Anne | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

et comme d'habitutde ce fut aussi la fête à la grenouille... Heureusement qu'on a des bons petits plats au nord comme au sud pour nous réconforter.
Biz à vous deux!

Écrit par : fabienne | 22/07/2008

Répondre à ce commentaire

J'aime aussi les préparer de cette manière mais je pense que celle que je préfère reste celle "à la marinière" avec beaucoup de poivre et surtout à la fin de la casserole, je bois le jus à l'aide d'une coquille vide et les frites, je les mange en me servant d'une coquille double de moule en m'en servant comme une pince. Et ensuite, on a les doigts qui sentent la moule ! Bien évidemment, la bière doit couler à flots pour vraiment apprécier ce plat divin

Écrit par : Philou | 22/07/2008

Répondre à ce commentaire

mes chers amis, excusez moi de ne pas vous avoir répondu l'autre jour, j'ai pourtant pensé à vous!finalement il n'y avait rien! merci encore! j'ai fait aussi des moules à math mais pas le 21! biiiises à vous deux! micheline

Écrit par : mickymath | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

bravo ! ça à l'air délicieux comme recette !

Écrit par : valerie | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai toujours aimé les moules et plus particulièrement quand j'habitais plus au nord et que je me rendais en Belgique ! A l'époque on dégustaient les moules de hollande qui pour moi étaient les meilleures mais une algue a disséminé la race et maintenant difficile d'en trouver. Elles me manquent tant ces moules à la belle couleur orangée et au superbe gout !!! Nous allions souvent à Oostende où les poissonniers du bord du quai vendaient leurs petits poissons chauds !
C'est là que j'ai découvert comment manger les moules en caquelon avec les grosses frites !
Bonne journée

Écrit par : Mamounette | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

Anneke, J'ai fait ta recette hier soir en ajoutant une petite clouch' de pastis !
Michel et moi nous sommes régalés. Merci à toi.

Habituellement, quand je les fais anisées, c'est échalotes ou oignon, persil plat, pastis (une grosse clouch'... hic...), crème fraîche. Délicieux aussi.

Écrit par : Marielleke | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.