13/10/2008

Les POIRES sont mûres !

20081011 070

Poires à cuire "Gieser Wildeman"

(Les Jardins de Pomone)

Fruits de saison :

Les POIRES sont mûres !

 

C'est la saison des poires et nos hypermarchés nous en proposent quelques variétés - mais avec de longues dents semble-t'il, parce qu'elles se conservent souvent assez mal sous emballage et détestent les manipulations - quelques variétés : Beurré hardy, Conférence, Crassane, Doyenné du Comice, Williams ... et c'est déjà à peu près tout !

 

Poire - fruit sur arbre 02

 

Moi le rebelle, l'adversaire rageur et irréductible des filières internationales de "malbouffe", le chercheur affamé de biodiversité alimentaire, je voudrais faire entrevoir ici à tous ceux d'entre vous qui l'ignore ou en doute l'incroyable patrimoine de variétés et l'immense palette de saveurs que les poires peuvent nous offrir.

Je vous avais déjà parlé sur ce blog du potager du roi à Versailles, et de Jean de La Quintinie (1626-1688), le génial agronome de Louis XIV. Ce Monsieur de La Quintinie aimait beaucoup les poiriers et avait sélectionné "quelques" variétés pour son royal patron. Excusez du peu !

Ambrette - Amiré-rouxBergamotte - Besi de la Motte - Beurré - Blanquette à longue queue - Bon-chrétien d'hiver - Bourdon - Bugi - Cassolette - Colmar - Crassane - Cuisse-Madame - Épine - Espargne - Fondante de Brest - Gros-Blanquet - Grosse musquée de Coué - Grosse-musc - Inconnue Chéneau - La Princesse - Lansac fin - Leschasserie - Louise-Bonne - Marquise - Martin-sec - Messire Jean - Musquat fleuri - Musquat Alleman - Musquat Robert (ou Poire de la Reine) - Non commune des défunts - Orange verte (ou Friolet) - Musquat ver - Pendar - Petit Blanquet - Petit Musquat - Petit Oin - Poire d'Ambre - Poire de Ronville (ou Martin Sire) - Poire de Vigne (ou Demoiselle) - Poire Madeleine - Poire Sans Peau - Portail - Pucelle de Flandre - Pucelle de Saintonge - Robine - Rousselelt - Rousseline - Saint Augustin - Saint Germain (ou Inconnue La Fare) - Saint Lezin - Satin vert - Sucré vert - Verte Longue - Virgoulé (*)

 (*) (Non, non, je n'ai pas perdu mon orthographe ! Les poiriers ci-dessus sont parfois cités dans leur orthographe "françoise" du XVIIème siècle.)

 

Poires en mélange

 

Cette liste des variétés recommandées par La Quintinie figure dans son fameux ouvrage : Instructions pour les jardins fruitiers et potagers (parution posthume, 1690). Beaucoup de ces variétés ont évidemment disparu aujourd'hui, mais quand-même, sans se prendre pour le "Roi-Soleil", on doit se dire que ... nous sommes nulle part aujourd'hui en termes de biodiversité !

Pour s'y retrouver parmi les poiriers, on peut les classer pratiquement en trois catégories :

 

      • les poires à couteau,

 

      • les poires à cuire,

 

      • les poires à poiré.

 

 

Poire Hortensia

 

Les poires à couteau

Cette catégorie se divise elle-même en trois groupes distincts : les poires d'été, les poires d'automne et les poires d'hiver.

  • Les poires d'été regroupent les variétés qui sont mûres entre les mois de juillet et de septembre Belle d'Orléans - Beurré Giffard - Bonne d'Ézée - Boutoc - Clapp's Favourite - Comtesse de Paris - Cuisse Madame - Doyenné de Juillet - Jefkes (ou Beurré Chaboceau) - Poire à vin (ou Calebasse de la Reine) - Williams ...

 

  • Les poires d'automne sont les variétés qui se récoltent d'octobre à mi-décembre, comme : Beurré d'Angleterre - Beurré Gris - Beurré Hardy - Beurré SuperfluDoyenné du Comice Dubbel Flip - Duchesse d'Angoulême - Impératrice d'Hiver (ou Winterkeizerin) - Légipont - Jules d'Airolles -Triomphe de Jodoigne - Triomphe de Vienne ...

 

  • Les poires d'hiver sont les variétés qui récoltent très tardivement, de mi-décembre à la mi-mai. Parmi ses variétés : Bergamotte - Beurré d'Aremberg - Doyenné d'Alençon - Doyenné d'hiver - Esperen - Joséphine de Malines - Lectier - Olivier de Serres - Passe Colmar - Passe Crassane ...

 

 

Les poires à cuire

 

Comme leur nom l'indique, ce sont les variétés qui - n'étant pas agréables à manger crues - se consomment dans diverses préparations cuites, comme :  Belle Angevine - Bon Chrétien d'hiver - CatillacMartin Sec - Saint Rémy ...

 

 

Les poires à poiré

 

Ces poires appartiennent à des variétés qui permettent de préparer le "poiré", une boisson fermentée que l'on pourrait qualifier de "cidre de poire", mais qui se conserve infiniment moins bien que le cidre de pomme. Il existe du "poiré plat" et du "poiré pétillant".

Attention ! Le poiré  - boisson artisanale traditionnelle de Bretagne, du Maine et de Normandie  - est agréable à boire mais spécialement enivrant.

Voici quelques variétés de poires propres à cet usage :

Coignet - Plant du Blanc - Plant Roux - Poire de BosseuxPoire de Carise - Poire Cirole - Poire de Mande - Poire Normande - Poire d'OignonPoire de Renard - Poire de Souris - Rouge Vigny ...

 

Poire Alexandre Lukas

 

Tant de poires différentes, me direz-vous ?

Eh bien oui ! Et cela n'est encore qu'un échantillon succinct de tous les cultivars qui existent. La culture du poirier (Pirus communis) semble trouver son origine en Chine, où elle est cultivée depuis au moins 4000 ans.

 

Alors, pourquoi 5 variétés maximum dans les hypermarchés ?

Tout simplement, parce que les "organisateurs" de la grande production fruitière considèrent qu'ils doivent choisir les variétés avec "intelligence et réalisme", et que dès lors seules méritent d'apparaître sur le marché les variétés les plus belles et les plus performantes.

 

Performantes, fort bien ! Mais quelles performances ?

En tous cas pas celles que - outre un prix abordable - le consommateur est en droit d'exiger en tout premier lieu : la qualité sanitaire (sans pesticides) et le bon goût ! Hélas, nous avons perdu longtemps l'authencité de notre culture du goût et en sommes réduits le plus souvent à choisir entre "L'aile ou la cuisse". Sans presque nous en apercevoir, nos choix alimentaires sont essentiellement devenus visuels. Le marketing associe aux produit des noms qui chantent dans notre imaginaire, mais de la m... , bien et luxueusement emballée, ne sera jamais que de la m..., même si on la baptise "Kumato", "surimi" ... ou "huile végétale". 

Faut pas lacher la proie pour l'ombre ! Nous sommes en pleine saison des poires; fermez les yeux, prenez le temps de les goûter et comparez ! C'est édifiant sur les dérives agro-alimentaires de notre époque.

 

Poire à fruits rouges

 

A la lecture de ce qui précède, vous aurez constaté qu'il vous serait théoriquement possible de consommer chaque jour une variété de poire différente pendant de très nombreuses années.

 

 

Quel est l'intérêt de la poire dans notre alimentation ?

 

Outre les avantages bénéfiques pour notre organisme que nous offrent les fruits en général par leurs propriétés antiseptique, dépurative, laxative et diurétique, la poire possède des vertus sédatives, spécialement au niveau des voies urinaires

Fruit très reminéralisant, sa consommation favorise l'élimination de l'acide urique , la formation des globules rouges, la purification  et la fluidification de notre sang. Elle permet de combattre la goutte et les rhumatismes.

Plus nutritive que beaucoup d'autres fruits, son apport nutritionnel n'atteint cependant que 60 calories pour 100 gr. Et elle convient parfaitement pour les régimes amaigrissants.

Stomachique, légèrement astringente la poire est un fruit spécialement indique aux femmes pendant leur grossesse et l'allaitement. De même, les convalescents, les étudiants en période de bloc et les personnes en état de surmenage  - peuvent tirer de grands avantages thérapeutiques de ce fruit.

Parmi les principaux principes actifs contenus dans la poire, retenons sa teneur en vitamines - relativement faible - qui est de 5 à 20 mg par 100 gr (provitamine A, B1, B2, C ...), ainsi que sa richesse en minéraux et oligo-éléments.

Nonobstant sa teneur en glucides (5 à 12%), la poire peut être consommée en cas de diabète. En effet, elle contient de la lévulose, un glucide bien assimilable par les diabétiques.

 

Le jus de poire est très bénéfique pour la santé !

 

Recette du jus de poire

Choisissez de préférence des poires Williams (pour leur parfum exceptionnel) bien mûres. Épluchez les fruits, coupez-les en morceaux et épépinez-les. Passez la chair des fruits à la centrifugeuse et ajoutez du jus de citron. Pas besoin d'ajouter du sucre ! Conservez au frigo et consommez rapidement; ou mieux, embouteillez-le et stérilisez-le pour une conservation prolongée.

 

_DSC0049 poire Williams.JPG

 

 

Pour clore ce billet, je voudrais citer François Garagon, écrivain français contemporain, auteur d'un livre émouvant : "Jade et les sacrés mystères de la vie", publié en 1992. L'auteur y fait dire à son personnage cette phrase qui suscite une réflexion pas du tout mercantile :

 "Quand tu prendras la vie comme un fruit,

tu sauras que l'amour en est le suc et la beauté le noyau".

 

Votre bien chlorophyllement dévoué,

José 

Poire - fruit sur arbre 04

 

 

Poire Beurré-Hardy

Poires Beurré-Hardy

(photo : les Jardins de Pomone ASBL)

Poire Triomphe de Vienne

Poires Triomphe de Vienne

(photo : les Jardins de Pomone ASBL)

 

 

Commentaires

heuuu, génial, ton blog.

Écrit par : Biglodion | 13/10/2008

Répondre à ce commentaire

José Tes en forme mon ami. Quel beau post encore. Dis-moi, où peut-on encore trouver des poires anciennes? Car moi, celà m'intéresse très fortement.

Écrit par : mark | 13/10/2008

Répondre à ce commentaire

St Remy Habitant à deux sauts de puce de St Rémy, (Pov de Liège) chaque année je me fais un plaisir de cuire cette petite poire à la chair rosée après cuisson. Elle se cuit avec du sirop de Liège, sucre et cannelle.
«Peûres di Sint-R 'Mèy» : «Peûre asteûre, peûre todi…»
En français = "Poire aujourd'hui, poire toujours.

Écrit par : Aline | 14/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'en ai appris des choses grâce à ton article !
Après une année d'extrème abondance nous connaissons 'l'année sans' et ce n'est pas une image : Aucune 'conférence' une william rouge qui est tombée avec le grand vent et une seule petite beurre hardy....:(
Ca fait pas beaucoup...
Heureusement, d'autres sont plus chanceux, ça me permet de de m'approvisionner chez eux en goutant d'autres variétés.
Merci de toutes ces informations et tes superbes photos.

Écrit par : MTV | 15/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'aime tes reportages qui sont explicatifs et gouteux. J'adore la poire surtout la rouge quand on en trouve. Mon poirier ne m'en a offert qu'une cette année !
Et le poiré quel souvenir de Normandie !
Bonne journée, amitiés de la Vendée
Bon Ap chez Mamounette

Écrit par : Mamounette | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Rien de mieux que les fruits anciens.
Dans certains départements, il existe des conservatoires ou l'on peut aider à récolter. Chez nous c'est surtout les pommes avec l'association des croqueurs de pommes mais je pense que ça doit aussi exister pour les autres fruits.C'est vrai que la qualité gustative de ces fruits oubliés n'a rien a voir avec celle des magasins.
En cette semaine du gout il faut les remettre quand c'est possible à l'honneur.
Merci de nous le rappeler dans ce bel article.

Écrit par : eleonor | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Billet très intéressant José, une fois n'est pas coutume. On en apprend des choses avec toi !
Dommage qu'on ne trouve effectivement que 4 ou 5 variétés de poires dans nos magasins :-((

Écrit par : Marielle | 19/10/2008

Répondre à ce commentaire

recherche vieille variété de poires bonjour, merci pour ce joli site
pouvez-vous me renseigner ? mon beau-père recherche une variété de poires: " Honeysweet". Je ne la retrouve dans aucun site, aurait-elle un autre nom, est-elle disparue, où pourrait-on la trouver ? merci d'avance

Écrit par : sidonie | 09/11/2008

Répondre à ce commentaire

Poirier Honeysweet Bonjour Sidonie,

Je crains de ne pas pouvoir t'aider. Je ne connais cette variété que pour la réputation de ses fruits délicieusement sucrés et pour sa spécificité d'être autofécondante.

Je note ta demande, et si je trouve un pépiniériste qui en vend, je t'enverrai un message. Dans quelle région habite habite ton beau-père ?

Cordialement




Écrit par : José | 10/11/2008

Répondre à ce commentaire

Inconnue chéneau, variété de poire nommée aussi fondante de Brest. Bonjour

je cherche toute infos et greffons de cette poire
Inconnue chéneau, variété de poire nommée aussi fondante de Brest. si elle existe encore

merci d'avance

Écrit par : Stéphane Alix | 02/12/2008

Répondre à ce commentaire

Inconnue chéneau, variété de poire nommée aussi fondante de Brest. Bonjour je cherche toute information et greffons

Inconnue chéneau, variété de poire nommée aussi fondante de Brest.

Help mais existe t'elle encore ?

Écrit par : Stéphane Alix | 02/12/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai un poirier Besi de la Motte qui provient d'un pépin d'un poirier centenaire dont les poires besi murissaient en aôut. or, ce nouveau poirier donne maintenant des poires qui sont plus grosses mais qui sont vertes encore fin aôut. Quand doit-on les cueillir ? L'année dernière, il n'y en avait que deux, j'ai mis de la cire. Elles ont jauni mais la chair était grumeleuse et ne ressemblaient en rien aux bonnes petites poires juteuses et sucrées de son prédécesseur.

Pouvez-vous éclairer ma lanterne sur ce poirier sauvage ?

merci

Salutations

B. Blondet

Écrit par : blondet | 30/08/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.