03/11/2008

Légumes oubliés : la TÉTRAGONE CORNUE

20080904 125 Tétragone cornue Desktop

Légumes-feuilles :

La TÉTRAGONE CORNUE

Nous sommes déjà début novembre, et j'étais fort surpris de constater ce matin combien d'espèces de fruits (oui, même des fraises blanches et des fraises caprons!) et de légumes réputées d' "été" étaient encore présentes au potager, et cela dans un état de fraîcheur et de vigueur remarquable.

Parmi elles, la tétragone cornue (Tetragonia tetragonioides, O. Kuntze), que beaucoup d'entre vous connaissent mieux sous le nom d' "épinard de Nouvelle-Zélande" ou  d' "épinard d'été". J'ai pu en faire ample récolte aujourd'hui, avec l'intention de les préparer dans les prochains jours.

C'est l'occasion de vous dire un mot au sujet de cet autre légume injustement oublié. J'en parle avec enthousiasme , parce que ces dernières années, j'en suis arrivé à l'apprécier bien davantage que les véritables épinards (Spinacia olearacea, Linné), tant pour des raisons de goût que de qualité diététique.

La tétragone cornue est une plante herbacée de la famille des Aizoacées, originaire de la Nouvelle-Zélande et de nombreuses îles de l'Océan atlantique. Mais elle est appréciée et cultivée depuis longtemps aussi à l'île de la Réunion, où les créoles la désigne très cocassement "brède tétragone" ou "zépinard".

Dans le monde occidental, la tétragone cornue est d'abord arrivée en Angleterre - dans la foulée des expéditions du navigateur James Cook (1728-1779) - avant de se répandre dans plusieurs pays du continent européen, dont la France à partir de 1810. Parfaitement acclimatée, la tétragone était jadis très fréquente dans nos potagers. A bien des égards, c'est un légume absolument remarquable, auquel sa richesse en vitamine C confère d'ailleurs des vertus redynamisantes fort intéressantes pour notre organisme. (Riche en sels minéraux, elle contient aussi les précieuses vitamines B1, B2 et PP).

Mais, comme tant d'autres légumes d'antan, la tétragone n'a pas trouvé grâce aux yeux des "Merchant adventurers" cupides qui organisent  (lisez "banalisent") nos chaînes d'approvisionnement vivrier selon les règles du plus gros profit ... financier. Je n'avais jamais vu ce légume dans aucun commerce avant qu'Anne et moi ayons décidé un beau jour de le cultivernous-même pour pouvoir le découvrir et le goûter.

C'est une plante très facile à cultiver, qui ne demande presque aucuns soins. D'une année à l'autre, elle se réensemence toute seule avec une aisance désinvolte. Elle s'étale fortement, formant un excellent couvre-sol durant l'été.

En cuisine, on consomme les feuilles de la tétragone crues ou cuites. Les petites feuilles jeunes des sommités de la plante sont un délice dans les salades. Ces feuilles sont plus charnues et moins fibreuses que celles des véritables épinards. Hachées, cette verdure est plus veloutée que l'épinard. Il n'est pas nécessaire d'y adjoindre de la crème fraîche pour que la structure devienne agréable au palais. Et puis, il a ce petit plus qui me plaît personnellement beaucoup : une discrète saveur marine, un petit goût subtilement iodé (comme sa lointaine cousine, la ficoïde glaciale).

La tétragone cornue se prépare comme les épinards, et accompagne judicieusement les viandes blanches. On les cuit au beurre, au jus. en potage ou on les fait simplement sauter dans une poêle avec un peu d'huile d'olive, une pointe d'ail et de l''échalote. (Pour les connaisseurs, il est d'usage d'ajouter quelques feuilles de petite oseille à celles de la tétragone.)

En conclusion, je ne peux qu'encourager ceux d'entre vous qui, légitimement soucieux de biodiversité, déciderons de cultiver dès le printemps prochain dans un coin de leur jardin cet excellent légume introuvable dans le commerce standard. Ceux-là découvrirons qu'ils s'offrent un plaisir bien grand et fort sain pour un minimum d'effort jardinier.

Vous voulez tenter l'expérience ? Des graines de qualité (elles ont la forme particulière d'une petite tête de "diable") sont commercialisées par Vilmorin-Clause. Le semis est assez dur à démarrer (avril), mais la capacité germinative peut être grandement améliorée si vous plongez les graines pendant 48 heures dans de l'eau tiède ou mieux, pendant 24 heures dans un peu de petit lait. (Ce "truc" un peu étrange de jardinier s'explique par la présence dans le lait d'un enzyme qui fait réagir le germe.). Après, la culture se fait quasimment toute seule, avec premières récoltes en juillet.

Votre bien chlorophyllement dévoué,

José

 

Commentaires

José, Tu me fais découvrir au fil de tes post, tout un monde. Merci.

Écrit par : mark | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je découvre ton blog pour la première fois, mais j'adore déjà!! Je fais partie de LA generation dont les mères ne cuisinaient pas (la mienne en fait partie, elle n'aime pas manger, donc quand j'etais petite, c'etait plus que basique a la maison, car elle tenait tout de même a nous faire manger de produits sains, mais du coup, c'etait souvent legumes vapeur, sans assaisonnement) et c'est seule que je me suis mise à la cuisine, et que je découvre de beaux produits et de bonnes choses. J'aime voir ces articles sur les legumes oubliés, j'aime en acheter et les faire manger a mes enfants. Merci donc pour ces articles complets et très intéressants

Écrit par : Marjolaine | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

il faut que je regarde si le marchand asiatique en vend à côté des autres brèdes...ou que j'en offre un paquet de graines à un copain jardinier!

Écrit par : mamapasta | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

Coucou, je te fais un clin d'oeil aujourd'hui sur ma recette ! Merci à toi de nous faire découvrir la tétragone ! Il me semble que tu viens à Soissons ? A bientôt, bises !

Écrit par : guylaine | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

Où puis je trouver des graines de tétragone?

Écrit par : Annie Roy | 18/06/2009

Répondre à ce commentaire

Graines de tétragone Bonjour Annie,
Des graines de tétragone et de centaines d'autres légumes et plantes aromatiques sont proposées aux membres de notre association. (Entre autres avantages, 12 sachets GRATUITS de variétés différentes pour une cotisation annuelle de 20 euros. Envoi franco par la poste. Renseignements sur demande.

Écrit par : José | 19/06/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis ravie de découvrir votre site par une recherche sur la tétragone d'une part et conjointement par Lavande .
Je vais devenir une fidèle visiteuse.
Merci pour votre travail.
Tres cordialement ou plus habituellement de ma part Bizzronron de Miaou

Écrit par : Miaou | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

J'en ai planté au potager et nous en avons mangé pour la première fois à midi. Nous sommes conquis et allons en planter d'avantage. Le problème c'est qu'il n'est pas facile de trouver des graines.

Écrit par : nadine | 09/07/2009

Répondre à ce commentaire

tetragone nous avons récolté pour la 1e fois cette année notre tétragone ! un délice ! mais est il possible qu'à chaque fois que j'en mange le soir je passe une nuit blanche ???
y aurait il une raison ?
bravo pour votre site super intéressant !

Écrit par : maylee | 17/07/2009

Répondre à ce commentaire

Coucou José! Une petite question: j'ai semé de la tétragone dans des pots en avril dernier afin de les replanter au potager plus tard. Mais voilà, j'ai négligé de les replanter au jardin en temps et en heure. Est-il encore temps maintenant? Je précise que j'ai de beaux petits plants bien sains ... Déjà merci!
Bizzzz

Écrit par : Rose | 20/07/2009

Répondre à ce commentaire

Replantez la tétragone Bonjour Rose,

Il n'est pas trop tard, mais il est grand temps. Installe vite ta tétragone en pleine terre et tu auras encore une belle récolte jusqu'en octobre. Attention, la croissance de la tétragone ce déchaîne à partir du mois d'août et il n'est pas rare qu'un plant bien installé couvre près d'un mètre carré au sol.

Bises,

Écrit par : José | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Un grand merci pour ta réponse, José! Je vais donc de ce pas l'installer au potager!
Je t'en donnerai des nouvelles ...
Encore merci pour toutes les précieuses infos que je glane sur ton blog!
bizzz

Écrit par : Rose | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Je connais la tétragone depuis toujours car mon père en cultivait. j'ai beaucoup de mal à en avoir, je fais trempé les graines etc mais la récolte est maigre. je vais essayer de laisser grainer cette année tout seul. D'autre part le rendement n'est pas bien important, de quoi se faire envie c tout. Conseil? Merci

Écrit par : Christine | 07/08/2009

Répondre à ce commentaire

retraité Est il exact qu'il faut pincer les tiges a fleurs de la tetragone? (ramifications)
A partir de quand peux t-on ceuillir les feuilles et comment?
Est -il vrai que l'an prochain les plantes resteront ?Elles ne gelent donc pas?
J'ai repiqué mi aout en aurais je déja cette année?
Merci d'avance pour la réponse v6jtc

Écrit par : michez etienne | 04/09/2009

Répondre à ce commentaire

De retraité à retraité ... Il n'est pas absolument nécessaire de pincer les tiges à fleurs - ces dernières, vertes et si petites qu'elles sont à peine visibles ! - si ce sont les feuilles que vous désirez consommer. Pour la cuisine des tiges crues - délicieuses en salade par exemple - il vaut mieux tailler et provoquer de nouvelles pousses, beaucoup plus tendres. La présence de graines - encore vertes en cette saison - n'est pas un obstacle à la consommation.

Ici en Belgique, je récolte généralement de la mi-juillet jusqu'aux premières gelées. (Couper les tiges les plus coureuses et détacher les feuilles.)Certains jardiniers potagistes rament les tiges pour favoriser la lumière. Mais si la surface au sol réservée à chaque plant est suffisante, cela me paraît superflu.

La tétragone, qui est originaire de Nouvelle-Zélande, est une plante annuelle. Mais il arrive fréquemment qu'ayant été cultivée à un endroit du potager, elle s'y resème spontanément et réapparaît l'année suivante, parfois même en abondance.

La tétragone ne craint pas trop ni la sécheresse ni la pluie, ni le vent. Mais elle est plus sensible aux baisses de températures. Sauf conditions automnales défavorables, un repiquage en août permet encore de bonnes récoltes.

Bien chlorophyllement dévoué

Écrit par : José | 04/09/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour josé, c'est toujours un bonheur de découvrir tes recettes. J'apprécie ton article sur la Tétragone qui mériterait plus de reconnaissance.
En ce qui concerne la Réunion, ta manière d'en parler me laisse penser que tu pourrait y avoir vécu, pour ma part j'y ai travaillé avec bonheur pendant 10 années inoubliables.
B
Encore bravo pour tes articles.

Écrit par : zadig67 | 01/11/2009

Répondre à ce commentaire

Tétragone Bonjour,j`aimerais connetre cette plante, qui peut menvoier quelques graines,merci à touts.

Écrit par : Solrac | 11/06/2010

Répondre à ce commentaire

Tétragone Bonjour,j`aimerais connetre cette plante, qui peut menvoier quelques graines,merci à touts.

Écrit par : Solrac | 11/06/2010

Répondre à ce commentaire

J'habite dans le sud des Hautes Alpes (limitrophes de Sisteron). J'y ai semé de la tétragone à deux reprises. La première fois je n'ai rien vu sortir de terre, et cette fois ci (nous sommes fin juillet j'ai des petites feuilles, mais vraiment petites, assez charnues) Est ce le moment de la récolter svp ? des petites fleurs sortent, j'espère qu'elle ne monte pas en graine.
Merci de vos lumières.

Écrit par : voss Chantal | 26/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Produisant de l'humus très riches sur le plan agricole , à partir des déjections humaines je suis à la recherche de plantes comme les orties qui renouvellent vite leur feuillage et donnent toutes les semaines suffisament de feuilles à broyer pour manger avec de l'huile d'olive et du vinaigre des légumes très bons . Je suis pour la tetragone que je n'ai jamais goûter un peu inquiet par le texte" nous avons récolté pour la 1e fois cette année notre tétragone ! un délice ! mais est il possible qu'à chaque fois que j'en mange le soir je passe une nuit blanche ???"
y aurait il une raison ? Puis je avoir une réponse . Si vous connaissez d'autres plantes "oubliées " mais suceptibes de bien nous nourrir je suis preneur Merci pour votre site

Écrit par : Fontvieille | 03/08/2010

Répondre à ce commentaire

Je vis à l'île Maurice et, j'ai eu la grande surprise de trouver de la Tétragone ... (que je plantais dans mon jardin en Suisse), dans une grande surface (Super U) c'est vrai qu'elle a ce goût merveilleux qui te rapproche de la terre... avec subtilité ! Je la cuisine avec du carry Indien (Rajah) et de la crème ... ouah !

Écrit par : Christiana | 06/08/2010

Répondre à ce commentaire

>Bonjour.
tout ce que vous nous faîtes découvrir est un bonheur.
Je vous en remercie ,je viens juste de vous découvrir sur google car une amie m'a donner des graines de tétragone et je vois que sur les photos les feuilles sont vertes alors que les miennes sont rouges.

Merci de me rassuré sur la couleur.

Aimablement a vous.

M Beaudoux.

Écrit par : beaudoux | 04/05/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour

Cette année nous avons planté de la tétragone dans notre potager... par curiosité : nous trouvions le nom sympathique. Ensuite seulement nous sommes aller voir sur internet ce que c'était...
Un seul mot : Miam !
A la poêle, en chausson avec des bettes et du fromage de chêvre, dans une lasagne... Un régal.

Super chouette ce site. très intéressant.

Merci

Écrit par : ML Van Hove | 19/07/2011

Répondre à ce commentaire

Ce qui peut empecher de dormir après avoir mangé le soir de la tétragone, c'est sa teneur en vitamines C.

Ma mère cultivait déjà de la tétragone pour préparer la soupe des
tout petits. Le goût est moins acide que celui de l'épinard.

Nous avons loué à trois un jardin collectif ce qui permet les échanges entre jardiniers. La tétragone est adoptée par beaucoup après en avoir goûté. Nous en donnons aussi aux amis car il est difficile d'en trouver sur le marché. C'est une plante facile et généreuse à laquelle je donne de temps à autres un peu de purin d'hortie diluée dans l'eau d'arrosage.

Personnellement je la dispose sur des pommes de terre et je fais cuire le tout à la vapeur avec juste un peu de gros sel. C'est un régal.

Écrit par : Claudine | 23/07/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour
La tétragone contient plus de vit C et moins d'acide oxalique que les épinards. Elle se cultive facilement et est abondance ... alors pourquoi les épinards l'ont il détrôné ?
Amandine

Écrit par : amandine | 25/07/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces informations sur la tétragone. Je viens d'en acheter au marché et elle sera servie ce soir. Votre site est très intéressant. je le mets dans mes favoris.

Écrit par : Gabrielle | 28/07/2011

Répondre à ce commentaire

J'en ai trouvé au marché, c'est très bon en effet. Merci pour vos infos je vais les reprendre sur mon blog en citant le vôtre!

Écrit par : brigitte | 01/08/2011

Répondre à ce commentaire

Pouvez vous m indiquer ou l on peut acheter des graines de tetragone

merci

Écrit par : caute Michel | 14/02/2012

Répondre à ce commentaire

Des graines de tétragone cornue sont disponibles auprès de l'asbl Les Jardins de Pomone. Elle ne sont pas vendues mais offertes et partagées entre les membres en règle de cotisation.

Écrit par : José | 15/02/2012

Répondre à ce commentaire

Je viens de lire le post de M. Beaudoux concernant sa "Tétragone cornue" à feuilles rouges, il s'agit d'une variété très rare (Tetragonia expansa var. rubrifolia), citée dans "La Société Italienne de Semences Damman de Naples" en 1896. Les tiges et les feuilles sont marquées de rouge, très décoratives au printemps et en automne. Cette variété est plus précoce que la verte.

Écrit par : Mélodie | 25/02/2012

Répondre à ce commentaire

Un bonne nouvelle: nous allons faire un essai de légumes plein champs en fertilisant avec de l'humus d'origine humaine à la Salvetat sur Agoût . Une analyse biologique de l'humus pourra répondre à l'hygiène.

Écrit par : fontvieille | 24/04/2012

Répondre à ce commentaire

merci pour les renseignemen ts sur la tetragone je jardine depuis cette année et je suis curieuse de tous les légumes oubliés bonne culture à tous les jardiniers et jardinières

Écrit par : issartier marie ange | 26/06/2012

Répondre à ce commentaire

merci pour les renseignemen ts sur la tetragone je jardine depuis cette année et je suis curieuse de tous les légumes oubliés bonne culture à tous les jardiniers et jardinières

Écrit par : issartier marie ange | 26/06/2012

Répondre à ce commentaire

Je suis responsable des jardins partagés de Plabennec. Je cultive des tétragones . Ce légume n'est pas connu. Je suis contente de découvrir votre site sur les légumes oubliés

Écrit par : Mahé | 12/04/2013

Répondre à ce commentaire

Nous avons simplifié la construction des toilettes fertilisantes au point que des villages malgaches s'enflamment pour cette méthode d'assainissement hygiénique et pourvoyeuse d’engrais. Il suffit de faire au sol une surface en ciment de 50 cm de large et 1 mètre 20 de long. Ce ciment a une très légère pente vers un réservoir à urine nitrate . A l'entrée de ce ciment une étagére à hauteur de siège avec un simple trou pour déféquer . L'utilisateur a à sa disposition une caisse pleine d'humus et il met sur sa déjection une petite poignée d'humus pour éloigner les mouches et surtout permettent aux vers du fumier de faire leur travail. Pour ceux qui urinent seulement l'étagère n'existe pas . On peut rallonger la surface en béton en effet il faut donner le temps aux bactéries de transformer l'ammoniaque en nitrate. la surface en ciment est entouré de planches ou de briques c'est à dire que le réservoir à environ 45 à 50 cm de haut c'est amplement suffisant. Si vous êtes très nombreux vous pouvez modifier ces données seulement techniques. Ce réservoir contient de l'humus et des vers du fumier. Pour être sûr que l'on aura suffisamment de lombrics il faut mettre de l'humus dans une petite caisse , y mettre de vers du fumier que l'on récupère dans des composts où dans l'environnement . On doit nourrir cette population animales afin qu'elle se multiplie 0n n'achète pas ces toilettes on en devient le créateur et vous verrez c'est un travail agréable Bon courage

Écrit par : Fontvieille | 03/06/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour. On m'a donné au printemps de petits plants de tétragone. Nous nous sommes régalés de juin à fin-aout. Je voudrais savoir comment récuperer et conserver les graines pour les semer au printemps..

Écrit par : débutante | 08/09/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je cultive moi aussi la tétragone chaque année, quand elle veut bien germer... Merci pour le "truc" du petit lait, j'essaierai. J'ai remarqué qu'il lui faut beaucoup de chaleur, alors je la sème dans des pots au chaud et je la repique entre les choux. Ceci diminue fortement la croissance des indésirables. Je demande à qui l'aurait expérimenté si les tiges sont utilisables pour la soupe. Merci.
Gene

Écrit par : Gene | 04/10/2013

Répondre à ce commentaire

je voudrais savoir s il faut couper les tiges a l hiver merci de me donner conseil

Écrit par : cuissart | 07/11/2013

Répondre à ce commentaire

je voud merci de me repondrerais savoir si il faut coupert les tiges a l hiver

Écrit par : cuissart | 07/11/2013

Répondre à ce commentaire

j ai des tetragrones qui se sèment toutes seules depuis 3 ou 4 ans dans ma serre actuellement elles occupent au moins 4 metres carres elles se developpent beaucoup mieux dans le tunnel peut-etre est-ce l' effet de la chaleur ? elles sont plus tendres et ont de tres larges feuilles (ne pas oublier l'arrosage)

Écrit par : tonton marcel | 03/12/2013

Répondre à ce commentaire

j ai beaucoup de mal a faire pousser la tetragone 1 fois ss tremper les graines et 1 fois oui ; il est vrai ne sachant pas je les ai planter en juin . est ce la cause D AUCUNE POUSSE ?

Écrit par : DELPHINE | 23/07/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour

Je cultive la tétragone depuis 4 ans mais jamais elle ne se resème. Je dois chaque année repiquer des plants. J'ai essayé l'année passée de semer des graines mais elles n'ont pas pris...
Qui a une idée du pourquoi ?
Merci

Écrit par : Marie-Laure | 24/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.