28/02/2009

La CANNELLE, épice de la passion amoureuse

P1060595

L'épice de la passion amoureuse :

 

La Cannelle

 

Comme épice, la cannelle ne provient pas d'un fruit ou d'une racine, mais bien de l'écorce d'un arbre originaire de Sri Lanka : le cannelier. Depuis la plus haute antiquité, l'homme prélève l'écorce de cet arbre sur ses branches latérales âgées de 2 à 3 ans, c'est-à-dire lorsqu'elle ont idéalement un diamètre de 1 à 2 cm pour une longueur comprise entre 1,5 et 2 mètres.

Cannellier (tronc et tiges)

Traditionnellement, cette écorce est détachée avec un couteau en bronze spécial; Elle est ensuite débarrassée de sa partie externe par grattage, tandis que la partie interne, plus tendre, est découpée en bandes qui s'enroulent sur elles-mêmes pour former = en séchant - les petits rouleaux caractéristiques que nous appelons "bâtons de cannelle".


 

La part de Théophraste

 

Le cannelier est un  petit arbre de la famille des lauracées qui peut atteindre une dizaine de mètres de hauteur. Toutefois, pour sa culture, il est maintenu à une taille nettement inférieure par des recépages bisannuels. Cette technique a pour but de maintenir l'arbre dans une forme buissonnante et de provoquer l'apparition  de nombreuses tiges qui seront idéalement coupées lorsqu'elles auront atteint un diamètre de 1,5 à 2 cm et une longueur de 150 à 200 cm.

Dans ce billet, je ne parlerai que du vrai cannelier, c'est-à-dire le cannelier de Ceylan, le seul qui permette de produire une épice de qualité supérieure.

Mais le cordon bleu a intérêt à savoir qu'il existe d'autres espèces, tel le cannelier de Chine (Cinnamomum cassia), qui produit une écorce à la qualité aromatique beaucoup moins appréciable. Cette cannelle de Chine est cependant commercialisée de manière importante, mais ne constitue - à mes yeux - qu'un médiocre "ersatz" de la cannelle de Ceylan.

Cannelle de Ceylan (feuilles)

 

Le cannelier possède des feuilles opposées, assez dures, de forme oblongue, d'environ 15 cm de long. Elles sont traversées par 3 à 5 grosses nervures longitudinales.

 

Cannelle 02 (feuilles et fleurs)  Cannelle (fleurs)

Les fleurs -très petites et de couleur blanche - sont groupées en position terminale dans un panicule (= petites grappes coniques) axillaire.

Cannellier de Ceylan (fruit)

Les fruits sont des baies noires en forme de petites poires.

 

 

La part d'Hérodote

En Inde, l'usage de la cannelle est si ancien qu'il doit être bien antérieur aux textes en sanskrit védique qui la mentionnent  déjà au IIIème millénaire.

En Chine, le légendaire empereur Chen-Nung - grand herboriste au crâne couvert de bosses qui régnait environ 2700 ans avant notre ère - passe pour avoir "inventé" le thé et ... la cannelle !

Dans l'Egypte des pharaons, la cannelle était une des épices les plus précieuses, utilisée pour la préparation de parfums et l'onction des momies. Bien après l'époque des pyramides, Cléopâtre (-69/-30) , la belle reine d'Egypte organisait à Alexandrie de grands banquets au cours desquels elle faisait servir des plats raffinés auxquels on avait ajouté systématiquement de la cannelle. Nul ne pouvait résister à l'envoûtement de cette cuisine parfumée, pas même le grand conquérant Jules César (-101/-44) ou son associé Antoine (-83/-30).

Aux temps bibliques, la cannelle était connue des Hébreux, qui l'utisait non seulement comme épice, mais encore comme plante médicinale et pour la fabrication de l'encens destiné aux cérémonies religieuses. On trouve dans le "Cantique des cantiques" (vers 450 avant n.e.) une louange des propriétés de cette épice.

Le grand naturaliste romain Pline l'Ancien (22-79) parle de la cannelle dans son "Histoire naturelle" et décrit l'usage de "couronnes" réalisées avec cette épice pour servir d'offrande au temple du Capitole, à Rome.

C'est à l'époque des Croisades que cette épice plus précieuse que l'or fut introduite en Europe.

Au Moyen-âge, la cannelle était un des plus précieux ingrédients des philtres d'amour, tel celui que burent Tristan et Iseult.

Mais personne à l'époque ne savait d'où venait exactement cette épice, ni même de quelle plante elle provenait. Jusqu'au jour où, au XVIème siècle (1518), les caravelles portugaises jetèrent l'ancre le long des côtes de l'île de Ceylan et que leurs équipages découvrirent les cannelliers.

Pendant près de 140 ans, les Portuguais s'assurèrent un monopole sur la vente de cette épice en Europe occidentale. Alors apparurent en 1656 les vaisseaux de la Compagnie hollandaise des Indes orientales qui reprirent cet enrichissant négoce aux Portugais incapables de ce défendre.

De 1656 à 1770, la cannelle acheminée en Europe par les Hollandais était prélevée sur des arbres sauvages. Ensuite, ils réussirent à cultiver le cannellier, ce qui allait accroître notablement la production.

Je vous avais déjà raconté dans mon billet consacré à la noix de muscade, comment Pierre Poivre (1719-1786) - une administrateur colonial français dans l'Océan indien - réussit à s'emparer de plants de muscadier. Je précise ici qu'au cours de la même opération rocambolesque, Poivre avait également pu dérober aux Hollandais quelques plants de girofliers et ... de cannelle.

En 1796, Ceylan passe aux mains des Anglais, qui vont alors eux aussi organiser avec âpreté un monopole du commerce de la cannelle en Europe.

 

La part d'Hippocrate

L'écorce du cannelier possède de nombreuses propriétés thérapeutiques, toutes pour usage interne.

L'huile essentielle de cannelle, produite par la distillation des feuilles, contient 70% d'eugénol, du pinène et du cinéol. Tous ces arômes sont utilisés en aromathérapie pour leurs vertus antiseptiques, digestives et toniques. Elle apaise maux d'estomac, diarrhées et troubles intestinaux, fait tomber la fièvre et soulage les douleurs rhumatismales.

Sous ses différentes formes médicinales (comprimés, gélules, poudre, vin aromatisé ou potion, il y a contre-indication lorsque la consommation quotidienne régulière se situe au-delà de 3 gr.

Comme la cannelle peut avoir une action irritante, il est préférable d'en éviter la consommation à des fins médicinales lorsqu'on est sujet à des crises d'asthme ou atteint de laryngite.

Pour l'épice séchée, il n'y a pas de contre-indication.


La part d'Aphrodite

Tonique et puissante, la cannelle a depuis toujours la réputation d'ouvrir les portes du septième ciel aux amoureux par ses vertus aphrodisiaques.

Riche en calcium et en fer, la cannelle est particulièrement réchauffante. Elle excite les zones érogènes en stimulant la sécrétion d'hormones.


Cheikh Nefzaoui = érotologie - Jardin parfumé

Au XIIème siècle, le célèbre médecin et philosophe juif Moïse Maïmonide (1135-1204) prescrivait à ses patients atteints d'impuissance de sapoudrer chaque plat avec un mélange d'épices dans lequel prévalait la cannelle.

Cheikh Nefzaoui, qui vivait au début du XVIème siècle dans le Sud tunisien actuel, est l'auteur d'un célèbre manuel d'érotologie arabe qui à fait pâlir en son temps la réputation des "Contes des Mille et une nuits". Ce chef-d'oeuvre de la littérature arabe - intitulé "Le Jardin parfumé" - décrit l'art amoureux sans euphémisme, fait grand état des pouvoirs aphrodisiaques de la cannelle. Extrait choisi pour sa relative modération :

"Si tu veux que ta femme apporte une grande passion à coïter avec toi, prends un peu de cubèbe, de pyrèthre, de gingembre et d'écorce de cannellier, que tu mâcheras au moment où tu devras te réunir à elle, puis frotte ton membre avec ta salive et coïte-la. Elle te portera, à partir de ce moment, une si grande affection, qu'elle ne pourra se passer de toi, même pendant le temps que dure un clignement d'œil."

Au XIXème siècle, la bourgeoisie parisienne s'était prise d'intérêt "exotique" pour les relations de voyage de plusieurs grands auteurs français à Constantinople et dans le reste de l'empire ottoman. Des récits fabuleux gravitaient autour du sérail de Topkapi, du harem du sultan turc, des odalisques, des eunuques, des vizirs, des pachas et des janissaires.

Odalisque sérail
Mariano Fortuny : "L'odalisque" (1861)

(Barcelone - Musée d'Art catalan)

Cet engouement servi de point de départ à un commerce florissant de bonbons prétendûment turc à base de cannelle appelés "Pastilles parisiennes du sérail". Inutile de dire que le succès de ces pastilles devait beaucoup à la crédulité de messieurs persuadés de l'irrésistible virilité acquise par ceux qui les consommaient.

 

 

La part de Lucullus

Et en cuisine ? Il est étonnant de constater qu'en France, en Suisse et en Belgique la cannelle est presque toujours associée à des desserts sucrés, surtout s'ils sont à base de pomme ou de poire.

On sait généralement aussi la place que tient la cannelle dans la préparation d'un vin chaud. Et c'est à peu près tout ! Il y a plein d'autres possibilités.

Dans la cuisine orientale, cette épice parfumée au doux goût boisé s'associe parfaitement avec des plats de viande, de volaille ou de poisson. Alors qu'attendent les créateurs et les créatrices pour valoriser la cannelle, non seulement dans les desserts, mais encore dans les plats principaux ?

 

Bien chlorophyllement vôtre,

José


P1060608

00:17 Publié dans EPICES | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

La cannelle est une de mes épices préférées. Effectivement j'en met dans certains plats de viandes ou de légumes mélangée avec d'autres épices. Merci José pour cet excellent article.
Amicalement

Écrit par : Marie Flo | 28/02/2009

Répondre à ce commentaire

Pas d'accord avec votre dernière remarque sur "qu'attendent les créateurs pour valoriser la cannelle", Allez vous promenez sur le net ou bien dans de nombreux livres sur les épices, et vous verrez qu'ils ne vous ont pas attendu pour utiliser la cannelle autrement que dans la tarte aux pommes et que la cannelle entre aussi dans de nombreux plats salés.
Perso j'ai de nombreuses recettes.
Cordialement

Écrit par : Garance | 28/02/2009

Répondre à ce commentaire

José, Mais tout est aphrodisiaque chez toi il me semble!
Dis-moi, la cannelle vendue en supermarché par les marques propres ou par sieur Ducros et autres, c'est de la chinoise ou de la ceylan?
Et celle que l'on trouve dans les magasins Indiens, celle qu'Apolina nous avait montré, c'est laquelle?

Écrit par : Mark | 28/02/2009

Répondre à ce commentaire

Ah José! La canelle de Ceylan...plein de souvenirs d'images, d'odeurs, de sourires me reviennent à la mémoire grâce à ton billet. Le Sri Lanka est le pays qui m'ai donné tant de souvenirs, j'ai même failli tout abandonner ici il y a quelques années pour partir enseigner là-bas...c'est Cédric, le fiston qui m'a retenue. Là-bas, ils mangent les tiges qu'ils coupent au bord des chemins...c'est un peu leur chewing-gum national. Mais ils n'ont pas que cela, ils ont leur sourire et leur coeur sur la main malgré leur grande pauvreté. Des gesn extraordianires! J'y retournerai un jour, c'est certain.
En attendant, je vais mettre tout en oeuvre pour que les petites graines de Bruxelles soient tellement bien qu'elles me donne une récolte qui me permettra de m'amuser en cuisine et surtout de faire plaisir. BIZZZ à vous deux

Écrit par : fabienne | 02/03/2009

Répondre à ce commentaire

Feuilles de cannelier En Inde, on appelle, à tort, les feuilles de cannelier le laurier. J!ai justement fait un pulao hier - dont je posterai la recette.

Écrit par : Apolina | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

Merci à toi pour ce billet très instructif ! bises

Écrit par : Guylaine | 23/11/2010

Répondre à ce commentaire

moi j'avais un grand probleme avec mes regles retard chaque mois alors jai pis de la cannelle chaque soir avec du lait chaud est ça a marcher je me sens tes bien maintenant

Écrit par : maria | 04/01/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce sujet très riche sur cette épice soi disant mon épice préférée.je suis une Algéroise (Algérie) et on utilise cette épice dans plusieurs plats traditionnels surtout.Cordialement nadia

Écrit par : nadia | 19/09/2012

Répondre à ce commentaire

je ne suis pas entierement d'accord avec vous quand vous dites que la cannelle de chine n'est qu'un pale ersatz de la cannelle de ceylan,cette dernière a aussi ses admirateurs car cette especes de cannelle est elle aussi trés fortement aromatique et trés utilisée dans de nombreux pays pour la cuisine et la fabrication des remèdes,certes l'arome de cette dernière est moins subtil,mais c'est une cannele trés appréciée.
Ceci dit votre site est trés bien car il est une mine de renseignements.

Écrit par : serge | 06/10/2013

Répondre à ce commentaire

BJR ,alors cannelle ducros :ceylan ou chine ?pas pareil du tout; chine =bcp de comarin = poison pour le foie;ceylan très peu de comarin =que des bienfaits .Merci ,jean Pierre

Écrit par : hédouin | 18/01/2014

Répondre à ce commentaire

La cannelle Ducros vient d'Indonésie , j'ai posé la question au Service Consommateurs de Ducros ...

Écrit par : Alain Stradiot | 23/03/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.