27/07/2009

Confiture aux pêches du paradis, aux framboises et au poivre du Kerala

P1080039

 

Confiture aux pêches du paradis, aux framboises et au poivre noir du Kerala

 

Petite balade au marché ce samedi matin, en vue de trouver quelques fruits complémentaires à ceux de nos jardins pour mes confitures de saison. J'ai un faible pour les confitures composées de plusieurs variétés de fruits, associées avec des herbes aromatiques ou des épices. Depuis des années, j'ai pris l'habitude de les conditionner en petits bocaux, ce qui me permet de varier mes compositions à chaque petit déjeuner. Un plaisir simple et authentique qui est le gage d'une journée bien commencée ...

L'an dernier, j'avais découvert une pêche un peu bizarre, très aplatie, que le maraîcher m'avait vendue comme "pêche sauvage". Il s'agissait en fait d'une pêche Pan tao (ou pentoo), ce qui en chinois signifie "pêche du paradis". Je vous avoue que je n'aurais jamais acheté ce fruit à la forme inusuelle et bizarre si j'avais eu  ce jour-là le choix d'une autre variété de pêche. Mais depuis, je suis devenue une inconditionnelle de cette pêche au goût et au parfum exquis.

Pour s'y retrouver un peu parmi les innombrables variétés de pêches, on les regroupe généralement en 4 groupes établis sur base de deux critères: la peau et le noyau.

1° - les pêches proprement dites, à la peau duveteuse et avec un noyau qui se détache sans peine

2° - les pavies ou persèques, à peau duveteuse également, mais dont le noyau est très difficile à détacher, même losqu'elles sont parfaitement mûres.

3° - les nectarines, identifiables à leur peau lisse et leur noyau qui se détache facilement de la pulpe

4° - les brugnons, également à peau lisse, mais dont le noyau adhère très fermement à la pulpe.

Selon cette distinction, la pêche pan tao (pêche du paradis) - utilisée dans ma recette - appartiendrait au second groupe. Mais elle est à ce point exceptionnelle pour ses qualités gustatives qu'elle mérite vraiment le surclassement. Quand je pense que cette pêche - originaire de Chine, où elle est cultivée depuis au moins 4000 ans - est très probablement l'ancêtre botanique de toutes les autres pêches qui inondent le marché aujourd'hui, je me dis que l'homme - malgré plusieurs  millénaires de sélection variétale - n'a finalement pas réussi à produire des cultivars supérieurs en goût et en parfum. Même s'il existe des dizaines d'autres variétés délectables, la pêche de paradis est - sauf son aspect - un fruit vraiment paradisiaque.


Donut Peach

Les anglo-saxons appellent la pêche de paradis "donut peach" ou "doughnut peach", parce que ce fruit ressemble par sa forme à un de ces beignets dont ils raffolent.

(Emprunt photographique: http://www.mimosanurseryanaheim.com/products.nxg)


Au potager, il me reste quelques framboises à cueillir, pas assez pour les utiliser seules. Alors, pourquoi pas les associer en mélange avec ces pêches au parfum subtil, tout en y ajoutant une épice plus piquante, tel que le fameux poivre du Kerala (Inde), qui viendrait accentuer les parfums des deux fruits. Vite, au travail ...

TEST dès ce dimanche matin: dans cette confiture inédite dégustée sur une épaisse tranche de pain légèrement grillée, le léger "piquant" du poivre du Kerala sublime le "velouté" des pêches et des framboises. José et moi nous sommes régalés d'un accord parfait. Inutile de dire que le pot a été complètement vidé sous l'assaut de cuillerées gourmandes.

 

Ingrédients   (pour +/- 3 bocaux de 350 ml ou 8 de 125 ml)
 
- 750 gr de chair de pêche du paradis
- 250 gr de framboises
- 1 jus de citron
- 650 gr de sucre cristallisé "spécial confiture" ici "GRAND PONT" (sucre traditionnel sans pectine)
- 1 c à c de grains de poivre du Kerala

 

Préparation

Plongez les pêches pendant 15 secondes dans de l'eau bouillante; égouttez-les et passez-les aussitôt sous l'eau froide.
Enlevez les peaux.

Rincez les framboises sous un fin filet d'eau froide (si elles ne sont pas bio); faites-les égoutter.
Comme la chair des pêches de paradis ne se détache pas facilement, je vous conseille de procéder de la manière suivante : faites une entaille dans le sens horizontal du fruit; ensuite des entailles dans le sens vertical. Procédez comme si vous enleviez les quartiers d'un agrume; les petits morceaux se détachent de leur attache au noyau.
Versez les fruits dans une bassine à confiture en cuivre (ou autre); répandez par dessus le jus de citron; remuez avec une spatule en bois.
Ajoutez le sucre; bien mélanger. Laissez reposer au frais pendant 4 à 5 heures.
Amenez à ébullition en remuant souvent. Laissez cuire +/- 20 à 30 min.
Ecumez et mélangez souvent votre confiture.
Ecrasez les grains de poivre au pilon; tamisez-le. Ajoutez-le dans la confiture après 15 min de cuisson.
Après 20 minutes, faites le test de la petite assiette froide, qui vous indiquera si la confiture est "prise", car une année n'est pas l'autre en ce qui concerne le taux de sucre dans les mêmes fruits. D'un manière générale, les fruits de l'année ont une meilleure teneur en sucre que les deux années précédentes; le temps de cuisson peut donc être raccourci tout en offrant un résultat identique.
Empotez la confiture et couvrez les pots encore chauds.

 

Bon appétit,


Anne

 

P1080055

Commentaires

Ici, on les appelle juste "pêche plate" ! Du paradis, c'est bien joli... Elles ont une saveur particulière que j'aime beaucoup !

Écrit par : Tiuscha | 27/07/2009

Répondre à ce commentaire

Hummm... très tentante cette confiote !
Anne, il est où ton marché du samedi matin ?
Bisous à vous deux.

Écrit par : Marielle | 27/07/2009

Répondre à ce commentaire

Alors là! Confiture + épices - j'adore! Il faut que j'essaie - en plus je viens de terminer eau dîner des pêches plates qui traînaient dans le bol de fruit...

Écrit par : Apolina | 27/07/2009

Répondre à ce commentaire

Comment y résister??

Écrit par : mayacook | 27/07/2009

Répondre à ce commentaire

Si j'avais su.... je serais venu.... ce matin.... boire une jatte de café et manger un peu de cette confiture délicieuse.
Moi aussi, moi aussi, je veux savoir ou est ton marché!!!!! :)

Écrit par : MARK | 27/07/2009

Répondre à ce commentaire

quelles magnifique pêches!
on sera chez toi le 29!! biiises à tous les deux! micheline

Écrit par : mickymath | 28/07/2009

Répondre à ce commentaire

fruit et épices ou aromatiques: un mariage toujours heureux et tellement gourmand. Je passe petit dej demain si je ne m'impose pas ... ;-))) En Vendée, sur les étals, il y avait également des nectarine plates à côté des pêches du papadis mais nous n'en avons pas acheté... lacune! Bizzzzz à vous deux

Ps: oui, il y a encore et toujours des fraises dans le jardin! des confitures, de la glace, du ratafia, pleins d'autres choses et elles sont toujours là. Je vous promets craché juré que je leur ai rien mis comme potion magique, je leur passe seulement la mélodie de Tatayoyo en continu ;-))))
Et avant que je n'oublie: compter aussi sur moi (pit-être nous) fin août.

Écrit par : fabienne | 28/07/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai remarqué cette pêche sur le marché. Je vais tester la prochaine fois. J'espère qu'elles ne sont pas trop traitées chimiquement.
Cette confiture m'interpelle!

Écrit par : Marie Flo | 28/07/2009

Répondre à ce commentaire

J'adore cette pêche aussi, que l'on vend ici sous le nom de pêche plate, triste nom pour un fruit si délicieux. Pêche du paradis lui convient nettemant mieux! Ta confiture me tente énormément mais j'avoue ne pas connaître le poivre de Kerala! Où peut-on le trouver?
Merciiiiii!
Bizzzz

Écrit par : Rose | 05/08/2009

Répondre à ce commentaire

Oups! j'ai fait une fôte! lolll! nettemEnt!!!!

Écrit par : Rose | 05/08/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.