22/02/2008

Ailes de poulet en habit de parmesan et ail, choux de Bruxelles sauce cacahuète

20080216 025

 

Ailes de poulet en habit de parmesan et ail, choux de Bruxelles sauce cacahuète

 

Combien de fois n'ai-je pas entendu des mamans desespérées me poser cette question: "Dis-moi, Anne, comment je puis faire manger des légumes frais  à mes enfants!"  Et lorsqu'il s'agit, par exemple, des petits choux de Bruxelles, le problème semble radicalement sans solution: "Mes enfants détestent les choux de Bruxelles!".

Et pourtant, si l'on sort des sentiers battus ... il y a moyen de réconcilier toute votre petite tribu familiale autour d'un même plat. La recette que je vous présente aujourd'hui a brisé l'aversion absolument non-fondée des plus récalcitrants, petits ou grands.

Comme la plupart des autres choux, le chou de Bruxelles est plein d'apports intéressants pour notre santé. A priori, comme il est tout petit et mignon, il ne rebuterait presque personne. Mais son odeur et sa sapidité, plus prononcées que chez les autres choux, ne plaisent pas nécessairement d'emblée aux enfants. On gagnera donc en associant le chou de Bruxelles à d'autres ingrédients, bien acceptés par nos plus jeunes gourmets.

Savez-vous pourquoi ces bourgeons adjacents de choux sont appelés choux de Bruxelles, et non pas de Bruges ou de Gand ? 

Ce légume à pris sa place dans tous les potagers du monde et sa consommation est aujourd'hui universelle. Bruxelloise jusqu'au bout des ongles et au plus profond de mon coeur, j'aime ce produit traditionnel de mon terroir. Dans notre dialecte , on les appelle des “sprôtjes”. Leur culture était - depuis le XVIème siècle - la spécialité des maraîchers, jadis fort nombreux, de l'actuelle commune de Saint-Gilles (jadis, le village d'Obbrussel), à un jet de pierre des portes de la ville de Bruxelles. Les maraîchers de Saint-Gilles étaient à Bruxelles ce que les boulangers de Gonesse étaient à Paris. Ils étaient légitimement fiers de leur savoir-faire et d'une production supérieurement soignée, acceptant avec un sourire le sobriquet dont les affublaient les bourgeois de la ville toute proche: "Kuulkappers" (= "coupeurs de choux").

kUULKAPPERS

À Saint-Gilles, commune aujourdhui totalement urbanisée, a été créée en 1985 une joyeuse confrérie de bouche qui entend préserver le patrimoine potager des "kuulkappers". Lors de manifestations folkloriques, les membres de la confrérie défilent dans leurs curieux costumes jaune et bleu, porteurs de leur légendaire serpette, ce couteau particulier avec lequel ils coupaient les petits choux d'un geste précis, rapide et ... inimitable.


KUULKAPPERS

Le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, Charles Picqué en discussion avec un vénérable KUULKAPPER de Saint-Gilles (http://www.macampagneasso.be)

 

 

 

Ingrédients

(pour 4 personnes)

Pour la viande 

1,2 kg d'ailes de poulet
3 gousses d'ail dégermées et hachées menu
10 cl d'huile d'olive
5 à 10 gouttes de tabasco ou plus si vous aimer le 'hot'
75 gr de parmesan frais râpé (il est indispensable qu'il soit fraîchement râpé)
75 gr de chapelure
poivre + un peu de sel

Pour les légumes d'accompagnement

500 gr de choux de Bruxelles
1 clou de girofle
1 L d'eau
sel
30 gr de beurre de cacahuètes
4 c à S de sauce soja
2-3 c à S d'eau bouillante

Préparation

Allumez le four à 200°C.
Mixez l'ail, l'huile, le tabasco, versez le mélange dans un bol.
Dans un autre bol, mélangez le parmesan, la chapelure et quelques tours de moulin à poivre.
Plongez les ailes d'abord dans le mélange huile, ensuite dans le mélange parmesan-chapelure-poivre.
Plancez-les dans un plat allant au four, préalablement enduit d'huile (avec un  pinceau).
Ne mettez pas trop de gras, car il s'agit de faire "croûter" la panure. La peau des ailes et le gras du parmesan sont presque suffisants à cet effet.
Faites cuire +/- 45 à 50 min.
 
Pendant la cuisson du poulet, préparez les choux de Bruxelles
Coupez la base des choux et retirez les feuilles flétries. Rincez-les sous l'eau.
Mettez une casserole d'eau à bouillir avec 1/4 de c à c de sel et 1 clou de girofle.
Quand l'eau bout, ajoutez les choux, couvrez et faites cuire pendant 5 à 10 min (tout dépend de la grosseur des petits choux). Egouttez-les et coupez-les en deux. Enfilez-les sur des piques à brochettes en bois.
Dans un bol, mélangez le beurre de cacahuète, la sauce soja et ajoutez-y l'eau bouillante.
Si vous avez le privilège d'avoir des choux de Bruxelles au jardin, calibrez-les avant de les consommer. La cuisson en sera plus uniforme.
Dans un bol, mélangez le beurre de cacahuète, la sauce de soja et ajoutez-y l'eau bouillante.
L'eau bouillante et le soja diluent le beurre de cacahuètes.
Versez la sauce sur les choux de Bruxelles et servez chaud aussitôt

 

Bon appétit et excellent week-end !

 

Anne


20071201 020 [1]..

  

20080216 018 20080217 008

20/02/2008

CROSTINI ALLA TOSCANA CON RICOTTA E CAFFÈ

20080220 001

Crostini alla toscana con ricotta e caffè 

Un antipasto simple, vite fait et absolument épatant.Il faut l'avoir dégusté pour comprendre toute la subtilité que lui apporte un pincée de bon café italien !   

Les quelques ingrédients ci-après sont à doser selon vos goûts et votre humeur du jour.

Ingrédients 

Ricotta

Pignons de pin grillés

Café moulu (bon expresso italien)

Miel (facultatif)

en accompagnement : du pain rôti à l'huile d'olive.
 

Préparation 


Déposez la ricotta sur une assiette.

Faites couler par-dessus un peu de miel, puis parsemez avec quelques pignons de pin.

Terminez en saupoudrant avec deux pincées de café moulu.

J'accompagne ce surprenant délice de petits bâtonnets de pain grillés à l'huile d'olive.
 
Ah ! j'allais l'oublier ... Ouvrez aussi une bonne bouteille de vin rouge toscan! Cin-cin ... et laissez vous bercer.

 

Anne 

20080220 002
 

 

23:45 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : recettes

CUISINE ET SAVEURS DE TOSCANE

Toscane (kulfoldiszallasok.hu)


A propos de saveurs toscanes

Beaucoup de connaisseurs considèrent la cuisine italienne comme la meilleure du monde. Et parmi ses inconditionnels, nombreux sont ceux qui proclament que la cuisine toscane est la meilleure de toute l’Italie ! 

Anne et moi ne souhaitons pas trancher imprudemment dans un débat aussi passionné. Mais une constatation s’impose d’emblée: la Toscane offre aux gourmets du monde entier une variété exceptionnelle de produits de terroirs particulièrement sains, diversifiés et naturels. Il n’est pas un amateur de cuisine digne de ce nom qui puisse négliger longtemps de les découvrir et de les goûter. 

Dans une civilisation où la « malbouffe » est banalisée et prédominante, quel bonheur de pouvoir déguster encore d’aussi savoureux produits, héritage d’un savoir-faire acquis patiemment au fil des siècles dans une région ou la nature est douce, belle et généreuse. Du pain … à la truffe, en passant par le vin, les fromages et les légumes inégalables, la Toscane n’est que parfums sous ciel d’azur ! 

Pas étonnant dès lors que nos amis du convivium SLOW-FOOD KARIKOL de Bruxelles apprécient particulièrement les produits toscans, et aient choisi d’être très activement présents à la troisième édition du Saveurs Toscane qui ce tiendra début mars au Parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Qu’on se le dise : cette année, plus de 50 participants vous proposeront de découvrir des produits gastroniques parmi les meilleurs au monde. 

L’édition 2007 de Saveurs Toscanes avait connu un franc succès de foule avec plus de 6000 visiteurs. A n’en pas douter, le succès sera encore davantage au rendez-vous cette année, avec la 3ème édition d'un salon qui a déjà conquis méritoirement ses lettres de noblesse dans la capitale de l'Europe. Il se tiendra les 1er et 2 mars 2008 à l’Autoworld (Parc du Cinquantenaire) à Bruxelles.  

Attention ! La journée du 3 mars 2008, les portes du salon Saveurs Toscanes seront ouvertes aux seuls professionnels (avec entrée gratuite sur présentation de la carte de visite).   

Histoire de vous mettre l’eau à la bouche, voici un aperçu des cessions culinaires auxquelles vous êtes cordialement conviés :

  

Samedi 1er mars

De 11h à 11h35

Dégustation de vin Chianti Rufina organisée par la Fattoria Lavacchio (gratuit)  

De 12h à 12h35

Dégustation de vin et d’huile d’olive en combinaison avec des produits du terroir organisée par le chef Enrico Casini de l’Antica Tenuta le Casacce (gratuit)  

De 13h à 14h30

Giovanni Bruno « Senza nome » nous présentera 3 préparations gastronomiques brillantes de simplicité. 35 euro/personnes (dégustation-vin et entrée au salon compris)  

De 15h à 15h35

Dégustation d’huile d’olive organisée par la Fattoria Capovento (Sous réserve d’une autre présentation) (gratuit) 

De 16h à 16h35

Conférence dégustation sur le café Organisé par le café Kimbo (sous réserve d’une autre présentation) (gratuit)  

De 17h à 17h35

Conférence Slow Food organisée par le Convivium Slow Food Karikol de Bruxelles (gratuit)

 INTE                                                

Dimanche 2 mars 

De 11h à 11h35

Dégustation de vin Chianti Classico organisée par la Fattoria Quercia al Poggio (sous réserve d'une autre présentation)

(gratuit)    

De 12h à 12h35

Dégustation de fromages toscans organisée par la Fattoria Lischetto

(gratuit)

De 13h à 14h30

Luigi Ciciriello « La Truffe Noire » nous présentera 3 préparations à base de véritable truffe.

35 euros par personne (dégustation, vin et entrée au salon compris).

De 15h à 15h35

Dégustation d'huiled'olive organisée par Terre della Grigia

(gratuit)  

De 16h à 16h35

Conférence et dégustation sur les biscuits toscans organisée par l'Antico Forno Santi

(gratuit)  

De 17h à 17h35

Conférence Slow Food organisée par le Convivium Slow Food Karikol de Bruxelles (gratuit)

  

Anne et moi espérons pouvoir vous renconter nombreux à ce salon d’exception, et pouvoir vous présenter à nos amis SLOW FOOD. On parlera aussi de bons légumes, c’est sûr !

00:43 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (5)

17/02/2008

Tajine de poulet aux poires et aux amandes

20080216 032

Tajine de poulet aux poires et aux amandes 

 

(pour 4 personnes)

préparation : 15 min

cuisson : 45 min

 

Ingrédients 


1,2 kg de pilons de poulet
2 oignons blancs
2 gousses d'ail
1 c à c de filaments de safran
2 bâtons de cannelle
8 cm de gingembre
2 c à S d'huile
Sel et poivre
3 dl de bouillon de poulet
50 gr d'amandes
 
Pour la garniture de poires :
1 kg de poires bien fermes
1 citron
1 c à S de smen (*)
2 c à S de miel d'amandier (**)

 

Préparation et cuisson 


 
Préchauffez le four à 210°.
Epluchez et râpez les oignons; puis épluchez et écrasez l'ail.
Dans le tajine, mettez l'huile, les pilons, les oignons, l'ail, le safran, la cannelle et le gingembre râpé.
Salez et poivrez.
Versez-y le bouillon de poulet.
Placez le tajine dans le four et faites cuire +/- 45 min.
Pendant le temps de cuisson du tajine, épluchez les poires et coupez-les en deux, épépinez-les, arrosez-les de jus de citron pour éviter leur brunissement.
Faites-les cuire à la vapeur maxi. 10 min.
Dans une poêle, mettez le smen et faites le chauffer.
Ajoutez le miel. Faites-y dorer les poires lentement à feu doux pendant 8 à 10 min, en les arrosant régulièrement avec du sirop de cuisson.
Ne les laissez pas trop colorer (voir photo)
Sortez la tajine du four. Le plat est prêt lorsque le chair du poulet se détache.
Faites griller légèrement les amandes dans une poêle anti-adhésive.
Disposez les demi-poires sur le plat et parsemez- y les amandes grillées.
Servez chaud.


 
(*) smen = beurre clarifié
(**) miel d'amandier = miel assez rare, parfumé

20080217 010
 

20080216 035

 

02:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : poires, recettes

14/02/2008

Tartelettes feuilletées aux poires, à la confiture de lait et à la fève tonka

20080213 009

Tartelettes feuilletées aux poires, à la confiture de lait et fève tonka


Pour deux amoureux ... pressés !!!!!!
Dessert facile, bon marché, vite fait et ... enchanteur.

Ingrédients 

1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
1 poire épluchée (j'ai utilisé la variété Conférence, pas trop mûre)

1 jaune d'oeuf battu
Jus d'un 1/2 citron
4 c à S de confiture de lait
1 c à c de farine
10 cl de crème fraîche fouettée en chantilly avec 1 c à S de sucre impalpable

1 fève tonka


 

Préparation

Préchauffez le four à 180°.
Saupoudrez le plan de travail d'un peu de farine. Étalez la pâte feuilletée, découpez-y 4 coeurs au moyen d'un emporte-pièce ou d'un gabarit "fait maison".
Superposez deux coeurs l'un sur l'autre.
Répartissez-y la confiture de lait (ne pas garnir trop prêt du bord).
Coupez les poires en 2 dans la longueur et ôtez les pépins. Versez un peu de citron sur les fruits pour qu'ils ne noircissent pas.
Coupez les poires en éventail (en fines tranches sans les détacher complètement de la queue).
Posez les poires sur les tartelettes, face coupée sur la pâte, badigeonnez les bords avec le jaune d'oeuf; Faites cuire 25 à 35 min au four jusqu'à ce que les tartelettes soient bien caramélisées.
Râper par dessus un peu de fève tonka (à utiliser avec parcimonie, parce que cette fève est forte en parfum).
Servir chaud ou tiède, avec de la chantilly froide.

Comme ni José, ni moi ne sommes de grands amateurs de chantilly, nous l'avons dégustée froide.

Un astuce qui séduira! Avec les restes de pâte découpée, confectionnez des petit bâtonnets saupoudrés de gamasio pour l'apéro !

Bonne fête à toutes les Valentine et tous les Valentin. Faites rimer désir avec plaisir, et tendresse avec délicatesse.

Anne

01:09 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : poires, recettes

13/02/2008

RECETTE - Pêle-mêle de légumes rôtis

20080211 113 Méli-mélo

Pêle-mêle de légumes rôtis 

"Y a plus de saison, ma petite dame", me lance le maraîcher en me tendant le sac de courgettes et de poivrons qu'il venait de peser pour moi.

C'était ce dernier dimanche au matin, au petit marché local ou j'avais décidé en me levant de faire un saut et de ramener deux légumes aux saveurs méridionales dont je raffole, mais que mon potager me refuse bien sûr en hiver.

L'hiver défaille bien tôt cette année, et cette poussée printanière pourrait n'être qu'un agréable et trompeur intermède. 

Le ciel est tout bleu, rayé seulement par les longues et minces trainées blanches laissées derrière quelques avions minuscules qui le traverse à 8.000 pieds au dessus de ma tête. Il est tôt encore, mais la température dépasse déjà les 10°C. (Elle atteindra même 17°C l'après-midi). C'est tout a fait inusuel en cette période de l'année, souvent marquée par des périodes de fortes gelées, surtout la nuit.

Je me remémore avec un peu d'inquiétude quelques dictons tirés des almanachs de mes aïeux, et qui tombaient comme des sentences dans les grandes réunions de famille de cette époque: "Février est, de tous les mois, le plus froid et le plus matois", ça c'est la normalité ! Mais hélas "A février trop doux, printemps en courroux"; ou encore "Bise qui rate février arrive en mai".

Qu'à cela ne tienne. Il fait beau et j'en profite! Mes goûts  changent; je suis un peu lasse des légumes d'hiver. Pourquoi ne pas essayer un accompagnement qui, sans chichis, allie mes derniers légumes d'hiver avec les premières saveurs des légumes du Midi? Au jardin, le romarin, le thym et le laurier sont déjà magnifiques. Voici comment j'ai concilié tout cela dans un pêle-mêle plein de saveurs et de simplicité.

José et moi l'avons fort apprécié en  accompagnement d'un rôti de longe de porc. Et je pense qu'il devrait aussi faire merveille avec des côtes d'agneau ou une brochette de poulet grillées.

Bon appétit !

Anne

20080211 103 Méli-mélo
 

Ingrédients

(pour 4 pers - cuisson 40 min)

2 grosses carottes type nantaise demi-longue
2 panais
3 petits navets
1 patate douce à chair orange
2 petites betteraves rouges d'Egypte
6 pommes de terre à chair très ferme (j'ai utilisé la variété corne de gatte au goût légèrement noiseté)
1 poivron rouge épépiné
1 courgette
1 oignon rouge coupé en huit
1 oignon blanc coupé en huit
3 gousses d'ail émincées et dégermées (enlever le germe indigeste)
15 cl d'huile d'olive

Mon huile d'olive préférée pour les préparations chaudes est celle de traditon crétoise "Kolymvari Chania AOP. En introduisant le numéro du lot figurant sur son étiquette dans la boîte de dialogue appropriée du site http://www.terracreta.gr, vous découvrirez toute la traçabilité du produit. Pour sa qualité, cette huile à remporté ces dernières années différents prix locaux et internationaux


Fleur de sel, poivre du moulin selon votre goût
Quelques brins de romarin frais
Quelques branches de thym
3 feuilles de laurier
Vinaigre de Modène

 

Préparation 


Faites préchauffer votre four à 200°.
Lavez les pommes de terre et les courgettes sans les épluchez.
Épluchez les carottes, panais, navets, la patate douce et les 2 betteraves rouges.
Coupez tous les légumes en dés de 5 cm.
Mettez-les dans un grand plat à enfourner, arrosez-les d'huile d'olive.
Remuez soigneusement afin que tous les légumes soient bien huilés sur toutes les faces.
Salez et poivrez, puis parsemez avec le thym, le romarin et le laurier.
Faites cuire les légumes +/- 35 à 40 min au four, jusqu'à ce qu'ils soient fondants.
Remuez-les au moins trois fois en cours de cuisson.
A la sortie du four, arrosez les légumes d'un filet de vinaigre de Modène. Servez aussitôt.

20080211 106 Méli-mélo

 

20080211 116 Méli-mélo

12/02/2008

RECETTE - Purée de patate douce à l'oignon rouge et aux piments

20080211 007 Purée

Purée de patate douce à l'oignon rouge et aux piments

 

Ingrédients

(pour 4-6 personnes en accompagnement) 

 

4 patates douces (à chair orange) de taille moyenne

10 cl d'huile d'olive (à incorporer dans la purée)

Sel marin et poivre du moulin, à volonté

2 piments verts (ici, nous avons utilisé la variété "pimiento de Padrón"), épépinés et hachés

1 oignon rouge haché

2 gousses d'ail pressées

3 c. à c. d'huile d'olive

 

Préparation 


Faites cuire les patates douces, sans les éplucher, pendant 15 à 18 min, jusqu'à ce que la chair soit moëlleuse.

Égouttez-les et laissez refroidir pendant 10 minutes avant de les épluchez.

Déposez-les dans un saladier et écrasez-les à la fourchette en incorporant progressivement l'huille, le sel et le poivre.

Chauffez le restant de l'huile dans une petite poêle, à feu moyen. Faites-y revenir le piment haché et l'ail pendant une minute environ.

Retirez du feu et ajoutez ce mélange à la purée en remuant.

Ajoutez l'oignon rouge haché (**) dans la purée encore chaude.
Servez chaud, arrosé d'huile d'olive si vous le souhaitez.

 

___________________________________________________ 


 
(*) Piment variété "pimiento de padrón" = variété de piment d'origine espagnole, force 3-4 sur l'échelle de Scoville (= moyennement fort, légèrment moins fort que l'Espelette)
 
(**) L'oignon rouge (Brunswick, Florence...) est généralement doux. Sa belle couleur disparaîtraît si vous le cuisez trop longtemps et son goût serait moins typé. C'est pourquoi je vous suggère ici de ne pas le cuire, mais de l'incorporer en fin de préparation dans la purée encore chaude. C'est un détail qui fera la différence pour la réussite de votre purée.

 

20080211 009 Purée