13/08/2009

Invitation spéciale aux blogueuses et blogueurs culinaires

Tomates multicolores dans plat noir

 

Invitation spéciale

 

Youpie ! Elles sont mûres, nos premières tomates du jardin. Et nous en profitons pour vous lancer une INVITATION à la rencontre spécialement organisée dans notre nouveau POTAGER pour les blogueuses et les blogueurs culinaires le samedi 29 août 2009 de 14 à 19 heures.

En effet, vous vous souviendrez que l'an dernier nos portes ouvertes organisées dans le cadre du grand événement culinaire "Goûter Bruxelles" (organisé par SLOW FOOD), nos potagers - classés parmi les "Laboratoires du goût" - n'avaient pas pu recevoir tout le monde. Et tout indique déjà que pour la seconde édition de cet événement - qui mobilisera joyeusement les gastronomes du 21 au 27 septembre 2009  - il n'y aura à nouveau pas assez de places disponibles pour répondre à l'enthousiasme public.

 

C'est pourquoi Anne et de Mari du Luxembourg (La dinette de Mari) ont comploté d'une rencontre spécialement réservée aux blogueuses et blogueurs le 29 août 2009 de 14 à 19 heures dans la banlieue de Bruxelles, à un jet de pierre de l'Atomium.

Mari souhaitait depuis longtemps venir nous rendre visite en compagnie de quelques blogueuses distinguées de Lorraine, telle que Cendrine (Bidouille et Tambouille). Pourquoi ne pas élargir cette rencontre à tous nos blogueurs préférés ? C'est ce que nous vous proposons, vous qui boostez votre créativité culinaire chaque jour pour séduire ceux qui veulent s'affranchir de la "malbouffe".


Chapeau José rempli de tomates

La rumeur de la rencontre courrait depuis plusieurs semaines dans les coulisses des blogs, et beaucoup se sont inscrits avant l'annonce officielle. Outre les blogueusess du Grand-Duché et de Lorraine, un important groupe de blogueuses de Picardie nous rejoindra également. Le célèbre et sympathique Chef Damien (750 gr), organisateur du Salon du Blog culinaire de Soissons, sera également présent parmi nous, emmenant avec lui Clémence (Tentations culinaires), Myriam (Chez Pupuce) ou encore  le très médiatique  Dorian (Mais pourquoi je vous raconte ça ?).

Pour vous accueillir, quelques fameuses "écaviennes" et quelques "écaviens" authentiques.

Ecaviens? Kezako? Une joyeuse association amicale spontanée de blogueurs épicuriens français et belges), notamment :

Aline

Apolina et Dominique (Bombay-Bruxelles)

Fabienne et José (Alice au pays des saveurs)

Marie-France de Vendée (Une cuillère pour papa)

Marielle et Michel (Les menus plaisirs de M&M)

Micky et Math (Le jardin des délices)

Mark et Sabine (Passion-cuisine)

et bien sûr

Anne et José (Les Jardins de Pomone)


José vous guidera dans son petit monde de légumes oubliés, rares, aromatiques et vous présentera certainement cette "blonde  de Laeken", une variété de laitue sauvée de la disparition sur laquelle il veille avec tendresse.

 Anne, elle, vous proposera quelques petites dégustations, dont plusieurs préparées avec des tomates de variétés bien goûteuses.

D'autres surprises vous attendent !

Si vous souhaitez participez à cette après-midi, nous vous demandons de bien vouloir annoncer d'URGENCE votre participation + nombre d'accompagnants, ainsi que le nom de votre blog à l'adresse suivante :

lesjardinsdepomone@hotmail.com

Les inscriptions se font uniquement par courriel et non sur le blog. Merci !

Pour des raisons logistiques bien compréhensibles, le nombre des participants est limité. Les places seront attribuées dans l'ordre chronologique des incriptions, à concurrence des places disponibles.

Entrées au potager, visites, dégustations, boissons, tout est GRATUIT.

La confirmation de votre inscription sera envoyée à votre adresse mail dans les prochains jours, accompagnée de l'adresse exacte et d'un itinéraire détaillé.

 

Au plaisir de faire plus amplement connaissance.

 

Anne & José

 

200800816 041 Tomates en salade

16:42 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (29)

26/06/2009

Les LEGUMES OUBLIES des potagers gallo-romains

P1070815

 

Les légumes oubliés des potagers gallo-romains

 

Non, il n'y avait pas de tomates, de piments, de haricots ou d'épinards ... dans les potagers de nos ancêtres, les Gallo-romains. Mais il y avait bien d'autres légumes - gouteux et sains à souhait - dont un bon nombre sont tombés dans l'oubli. C'est bien dommage !  Et pourquoi ne ferions nous pas un petit bond de 2.000 ans en arrière pour les découvrir ?

 

Repas gallo romain Metz
Scènes de table gallo-romaine (Metz)

Anne et moi avons eu le plaisir d'avoir été invité à donner une conférence sur ce thème - ce dimanche 28 juin 2009 dans l'après-midi - au magnifique archéosite de Malagne-la-Gallo-romaine (cliquez-ici), près de Rochefort.


P1070845

"Pax romana" garantie, ainsi que tous les plaisirs d'Apicius ...

 

Nous serons bien sûr heureux d'y retrouver les nombreux amis, membres et sympathisants de notre association, dont la fidélité nous touche beaucoup et nous encourage à poursuivre notre "croisade verte" contre la malbouffe ambiante.

Mais ce ne sera là qu'une animation parmi beaucoup d'autres - plus instructives et festives les unes que les autres. Je vous propose de découvrir tout le programme du week-end événement organisé par le réseau ARCHEOPASS (cliquez-ici), constitué par 28 institutions wallonnes actives dans le secteur de l'archéologie.

Ce réseau s'est fixé comme objectif culturel de mettre l'archéologie à la portée du public le plus large possible, grands et petits. Il entend valoriser le travail patient et remarquable des archéologues pour en faire un outil d'apprentissage et de réflexion sur le passé. Une démarche qui n'a absolument rien de stérile; elle doit permettre au plus grand nombre de percevoir les mécanismes et les enjeux de notre société contemporaine pour faire des choix judicieux pour l'avenir de l'humanité.


P1070717 Laitue-asperge
On peut en manger les feuilles, crues ou cuites. Mais c'est sa grosse tige cuite que les gourmets consommaient jadis. Son goût et sa structure rappellent l'asperge. Alors, qui a reconnu ce légume ancien cultivé dans les Jardins de Pomone ?


Parmi ces enjeux, il y a notre alimentation, les légumes et les fruits que nous consommons chaque jour et qui, hélas, ne nous offrent souvent plus les qualités sanitaires, nutritionnelles et gustatives que les consommateurs seraient en droit d'attendre.

Il va sans dire que les enfants sont rois sur le site de Malagne-la- Gallo-romaine, et que les parents et grands-parents se sentent bien dans ce cadre verdoyant.


P1070833

Et si on reparlait de légumes anciens remarquables ce prochain dimanche ? Anne et moi vous attendons sans faute à Malagne-la-gallo-romaine.

 

Bien chlorophyllement dévoué

José

P1070827

A l'époque gallo-romaine les races de moutons et de chèvres étaient assez différentes de celles qui nous sont familières aujourd'hui.

 

 

 

P1070838

 

P1070817

P1070819

 

P1070821

Venez découvrir comment fonctionnait une forge à l'époque gallo-romaine.

 

P1070842

 

 

 

12:58 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7)

11/06/2009

Des fleurs à ne manger qu'avec les yeux

00 Pomone à la fontaine

Ce relief en terre cuite représente la déesse romaine Pomone et orne la petite fontaine de notre jardin de fleurs décoratives

 

Des fleurs à ne manger qu'avec le yeux


Pendant qu'Anne et moi nous nous échinons à la mise en place des très nombreuses variétés de légumes anciens ou remarquables que nous cultivons au potager, notre petit  jardin décoratif  familial fait tout seul et sans bruit son petit bonhomme de chemin. Il nous offre une multitude de fleurs différentes, un fabuleuse palette de couleurs et de formes devant lesquelles nous passons trop souvent des dizaines de fois sans presque les apercevoir, tant nous sommes affairés avec nos plants de tomates (164 variétés cette année).

Il serait injuste d'ignorer ce petit patrimoine floral qui s'offre à notre regard sans demander aucuns soins en cette saison, et de ne plus savoir s'émerveiller devant ce spectacle. J'ai donc promené mon objectif dans notre jardin de fleurs afin de pouvoir vous faire partager quelques photos pleines de beauté et d'émotion. 

Bien chlorophyllement dévoué,

José

 

01 Pavot Danish Flag

"Danish Flag", un pavot qui rappelle le drapeau du Danemark

 

02 Clématite Joséphine

Clématite 'Princesse Joséphine"

 

03 Chèvrefeuille (Lonicera)

Chèvrefeuille (Lonicera)

 

04 Pepino (Poire-melon) (Solanum muricatum)

Pepino (Poire-Melon)

 

05 Pourpier doré à larges feuilles (Portulaca oleracea)

Pourpier doré : une fleur minuscule qui se referme au moindre nuage

 

06 Eglantier

La grâce parfumée de l'églantine

 

07 Fraisier botanique à fleurs rouges

Un très curieux fraisier botanique aux fleurs rouges

 

08 Oeillet (Dianthus) (8)

Un oeillet pas banal

 

09 Lavande-papillon

La lavande-papillon

 

10 Iris des marais (Iris pseudacorus)

Iris des marais

 

11 Gaillarde (Gaillardia aristata)

La gaillarde, fière comme un lion

 

13 Rosier

Et rose, elle vivra ce que vivent les roses...

 

14 Rosier Pierre de Ronsard

Sans doute notre rose préférée : la "Pierre de Ronsard"

 

15 Brachycome (Brachycome iberidifolia)

Brachycome

 

16 Streptocarpus kirkii

Streptocarpe

 

17 Pétunia cascade Surfinia (Petunia pendula)

Pétunia cascade "Surfinia"

 

18 Digitale pourpre (Digitalis purpurea)

Trop belle : la digitale est dangereusement toxique

 

19 Hortensia Limelight (Hydrangea paniculata)

La fraîcheur de l'hortensia paniculé "Limelight"

 

20 Hortensia Bergfink (Hydrangea macrophylla)

Hortensia "Bergfink"

12:46 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7)

25/03/2009

Esprit des îles : le RHUM qui arrange mes desserts ...

P1060851

 

 

Esprit des îles : le rhum qui arrange mes desserts

 

Ce rhum préparé est une fabrication "maison" que j'ai toujours à portée de main : l' "Esprit des Îles". Il me vient souvent à point lorsque des amis débarquent à l'improviste et que je veux leur servir un petit dessert rapide aux accents créoles.


Femme créole en Guadeloupe


Lorsque les soirées sont chaudes ou douces, les convives apprécient les désserts glacés ponctués d'exotisme. A ces moments privilégiés, mon petit rhum préparé fait des miracles. Séduction et bonne humeur assurée ...


Rhum en tonneaux
Non, non, ce ne sont pas nos chais

C'est José qui m'a rappelé que je ne vous avais pas encore présenté ce petit délice. Mais je soupçonne fort mon homme d'un intention moins innocente que de vous faire simplement connnaître cette petite recette, parce qu'il est friand des desserts parfumés au rhum : coupes de glaces savarins ou papilottes flambées.

inter

Créole dans les cannes à sucre

Pas de rhum sans cannes à sucre, et pas de cannes à sucre sans labeur créole!

Ingrédients (pour un flacon de 37,5 cl)

37,5 de rhum (blanc ou brun)
1 bâton de cannelle
1 gousse de vanille de Madagascar

 

Préparation

Versez le rhum dans votre flacon; ajoutez un bâton de cannelle et une gousse de vanille préalablement fendue dans la longueur. Refermez bien le flacon, et laissez tirer pendant au moins un mois.

 

Un petit truc qui marche !

Lorsque vous aurez préparé votre "Esprit des îles", vous pourrez placer l'étiquette sur la bouteille en la collant simplement  avec un peu de lait. C'est plus naturel que les "super-colles" à solvants volatiles et toxiques du commerce.

 

Anne

P1060849



14:37 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (6)

Saveurs d'ici et d'ailleurs ...

Saveurs d'ici et d'ailleurs

 

Nous serons à Gembloux ce samedi et accueillerons volontiers sur notre stand ceux de nos amis, membres et sympathisants qui auront envie de nous rejoindre sur le thème des  "Saveurs d'ici et d'ailleurs".

A samedi ?!

Anne & José

 

Graines d'amitié

Possibilité pour les membres de notre association de faire l'acquisition de graines potagères d'amateurs/collectionneurs complémentaires (légumes et plantes aromatiques)

Possibilité de vous  faire membre sur place (cotisation annuelle : 20 euros) et de recevoir gratuitement 12 sachets de graines de variétés différentes.


20090328 - Gembloux - Saveurs d'ici et d'ailleurs

10:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

13/03/2009

Cuisine du terroir bruxellois : les oeufs "à la Meulemeester"

P1060642

Cuisine du terroir bruxellois :

Les oeufs "à la Meulemeester"

 

Pour ma sortie d' "hibernation" virtuelle, je vous propose aujourd'hui une ancienne recette de mon terroir bruxellois. Idéale, parce que pas très compliquée, élaborée avec des produits "bien de chez nous", donc facile à trouver !


Mais comment, les oeufs ? ...  à la Meulemeester ! (kéc c ksa ?).
Meulemeester, c'est le nom d'une famille de la petite bourgeoisie  bruxelloise qui a construit sa réussite sur la brasserie. A la présidence de la corporation des brasseurs, elle est en compétition avec une autre famille de brasseurs, les Beulemans. Rivaux, les Beulemans et les Meulemeester ? Pas tant que ça. Leurs enfants sont fiancés; Suzanne Beulemans doit épouser Séraphin Meulemeester.

Le décor est planté pour une des plus célèbres pièces de théâtre belge : Le mariage de Mademoiselle Beulemans, une comédie truculente écrite en 1910 par Frantz Fonson et Fernand Wicheler.

Pièce à grand succès national dès sa création, elle a conservé depuis près d'un siècle une immence popularité en Belgique francophone. Mais elle a aussi fait le tour du monde, grâce à des troupes itinérantes, en faisant connaître l'inimitable accent bruxellois à des millions et des millions de spectateurs riant aux larmes.

Après son  succès bruxellois, la pièce sera jouée à plus de 500 reprises à Paris. En 1950, on tirera du Mariage de Mademoiselle Beulemans,  un film du même nom en noir et blanc réalisé par André Cerf (1902-1993).


1951_Le_Mariage_de_Mademoiselle_Beulemans

Cette comédie a acquis ses lettres de noblesse, puisque Marcel Pagnol (1895-1974) de l'Académie française l'a qualifiée de "chef-d'oeuvre" et s'en est d'ailleurs inspiré pour écrire sa trilogie Marius, Fanny et César. Son personnage, Mr Brun, Lyonnais plongé dans l'univers marseillais, rappelle le séduisant Albert Delpierre, ce parisien qui - dans la comédie belge - se retrouve parachuté dans la société bruxelloise, où il s'éprend de la jeune Suzanne Beulemans - très complice et pas du tout disposée à se laisser marier au "fiancé" - Séraphin Meulemeester - que ses parents lui ont choisi.


 
Mais quel est le rapport entre le nom de cette recette et le personnage d'une pièce de théâtre ?
 
Comme Albert a un "boentje pour Suzanneke (traduisez "a un béguin pour la petite Suzanne", les pres Beulemans et Meulemeester estiment devoir "peler un oeuf ensemble" (expression bruxelloise signifiant "avoir un grosse discussion") au sujet des fiançailles de Suzanne et de Séraphin.

 

A l'issue d'une des premières représentations de la pièce, un restaurateur réputé de l'époque a présenté cette recette d'oeufs à l'acteur qui tenait le rôle de "Meulemeester". Dans l'engouement général du public pour la pièce, la recette ne manqua pas de faire fureur au menu des bonnes tables bourgeoises.

C'est ce qu'on appelle chez nous la "swanze" bruxelloise ! (Traduisez "humour bruxellois", un humour presque indéfinissable, à la fois frondeur et plein d'autodérision, comme l'illustre au second degré notre "Mannekenpis".)


Mannekenpis02

 
Ingrédients pour deux cassolettes (2 personnes)

 

4 oeufs "bio" entiers
2 jaunes d'oeufs "bio"
350 gr de crevettes grises fraîches de la Mer du Nord non épluchées (préférez-les aux chinoises épluchées,congelées, décongelées !)
33 cl de bière blanche de "HOEGAARDEN"
1 petite échalote hachée
2 c à c de moutarde de Gand "TIERENTEYN" *
4 branches de persil plat ciselé
50 gr de fromage à gratin
sel et poivre du moulin

 

Préparation

Commencer par éplucher vos crevettes, mettez-les dans un saladier et verser par dessus la bière. Placez le tout au frais pendant minimum 1 heure.
Cuisez les 4 oeufs pendant 7 minutes. Ne dépassez pas trop ce temps de cuisson; vous risqueriez de faire verdir les jaunes. Passez les oeufs sous l'eau froide, pelez-les.
Coupez les oeufs en fines tranches.
Filtrez la bière, versez-la dans un poëlon avec l'échalote hachée, un tout petit peu de sel, du poivre du moulin. Portez à ébullition, laissez réduire de moitié. Filtrez au tamis.
Remettez la réduction obtenue dans un poëlon, placez-le sur une source de chaleur (ou au bain-marie); incorporez-y les 2 jaunes d'oeufs. Travaillez l'ensemble comme un sabayon.
Lorsque vous obtenez cette belle consistance, incorporez-y la moutarde, le persil haché, et rectifiez l'assaisonnement.
Dans deux cassolettes, étaler une couche de crevettes, par-dessus les rondelles d'oeufs durs, la sauce, et terminez avec le fromage râpé.
Placez 1 à 2 minutes sous le grill.
Servez aussitôt avec une salade mesclun à la vinaigrette (préparée au vinaigre de Xéres et à l'huile de noisettes 1ère pression).

 
(*)  La fameuse moutarde de Gand "TIENRENTEYN", fabriquée depuis 1790, authentique produit du terroir. Dans les préparations aux oeufs, la moutarde améliore considérablement la digestibilité.

Moutarde Tierenteyn Gand

 
 
Accompagnement boisson : 

bière "BLANCHE DE HOEGAARDEN"

   Bière blanche de Hoegaarden

 

P1060638

"C'était au temps où Bruxelles brusselait ..." (Jacques Brel)

 

Bon appétit,

Anne


 

23:02 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (10)

06/03/2009

Une semaine sans pesticides ...

Numériser0002

 

Numériser0001

15:27 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2)