23/09/2008

TOMATES ANCIENNES : les photos d'Haverskerque

20080915 093

Des tomates ? Oui, Madame ! Combien, une demi-douzaine ?

(Cette tomate pèse la bagatelle d'environ 1200 gr.)

Tomates anciennes en fête : les photos d'Haverskerque (14 septembre 2008)

Vous avez été nombreux à nous demander des nouvelles et des photos de la fête des tomates et des légumes anciens qui c'est tenue à Haverskerque le 14 septembre dernier.

C'est donc avec plaisir que nous rendons compte à nos amis blogonautes qui n'ont pas pu participer à cette journée entièrement placée sous le signe de l'alimentation bio, de l'immense succès de foule rencontré par cette manifestation. C'est la plus importante fête des tomates organisée en France au Nord de la Loire. Près de 3000 visiteurs cette année...

Mais trêve de bavardage ! Quelques photos qui en diront plus que de longs discours.

 

20080915 120

Tout le monde est bienvenu à Haverskerque ! Mais cette visiteuse inattendue à été spécialement remarquée pour sa toilette somptueuse. Nous lui avions demandé son nom. Peine perdue, elle n'a pas répondu.

20080915 071

Les belles présentations de Laurent et Lionel ... sur le stand des TOMODORI 

20080915 017

20080915 070

Un collection de pommes de terre exceptionnelle : 150 variétés rares présentées par l'adorable Lucine (alias "Craonne") et son sympathique mari Michel, venus spécialement de Bretagne

20080915 081

On s'amuse et on s'instruit ...

20080915 087

20080915 092

20080915 010

Courges et potirons étaient aussi de la fête ...

20080915 102

20080915 104

Toute la journée a été ponctuée par les cris joyeux des enfants, dont les plus jeunes se retrouvaient à la plaine de jeux spécialement installée à leur intention.

20080915 107

 

20080915 124

20080915 142

 

20080915 145

Sur plusieurs stands, des centaines et des centaines de variétés de tomates différentes ... 

20080915 150

20080915 156

Goûtez, appréciez, comparez ...

20080915 170

Ouille ! Ail, ail, ail ...

20080915 178

Délicieux et original, le pain à la tomate !

20080915 182

Et patati, et patata ...

20080915 187

Une formidable collection de piments présentée par notre ami Patrick, alias "Biosyrphe"

20080915 193

 

20080915 001

 

16:29 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (11)

12/09/2008

Entrez dans notre petit potager

  jardinspomone-a626e   Jose-6d773

Les Jardins de Pomone 

® Alexandre Bibaut

Dans le cadre des premières rencontres SlOW FOOD organisées à Bruxelles du 18 au 21 septembre prochain, vous êtes cordialement invités à venir découvrir notre petit potager pédagogique de Strombeek. (Visites guidées gratuites les 19 et 20 septembre - inscription préalable requise)
Bienvenue à tous !
Anne & José
"GOÛTER BRUXELLES"
Laboratoires du Goût
Du 18 au 21 septembre 2008, 4 journées pour découvrir le patrimoine culinaire vivant sous forme de visites gourmandes, de démonstrations, d’échanges et de dégustations. Voici les visites et activités prévues à ce jour - Le programme s’étoffe de jour en jour.
 

Atelier de biodiversité pour la culture & la cuisine des légumes anciens

Du potager à l’assiette, redécouvrons ces merveilleux légumes anciens qui veulent du bien à notre santé et séduisent les gourmets. La "croisade verte" de Anne et José en faveur du bon goût et de la biodiversité.

Les jardins de Pomone vous ouvrent la porte de leur potager pédagogique de Strombeek au public le vendredi 19 septembre et le samedi 20 septembre 2008

Visites guidées aux heures suivantes :
- vendredi 19 septembre à 14 h, 15 h et 16 h par groupe de 6 personnes
- samedi 20 septembre à 14 h, 15 h, 16 h et 17 h par groupe de 6 personnes

Inscription préalable obligatoire via l’adresse courriel : lesjardinsdepomone@hotmail.com ou par le blog : http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be

Adresse : Jonction de la Meisestraat et de la Oudemechelsestraat à côté de la Chapelle Notre Dame de Lourdes à 1853-STROMBEEK
Prix : gratuit
- Des dégustations sont prévues
- Possibilité de vous procurer des graines
- De Lijn : Bus 230, 231 et 232 (depuis la Gare du Nord) arrêt "Kerk" à Strombeek

 
  
 
Marchés bio à Bruxelles [+]
Zaabar Chocolatier + épicier - François Decarpentrie - Atelier de production de chocolat [+]
Boulangerie Au Pays de l’Epautre - Luciana Piras et Frédéric Ruelle - Visite de l’atelier [+]
Chocolatier Gerbaux - Laurent Gerbaud - Visite de l’atelier et dégustation [+]
Les Jardins de Pomone - Anne Bortels et José Veys - Visite d’un potager gardien de la biodiversité, - Visite d’un potager gardien de la biodiversité [+]
Brasserie Cantillon - Jean-Pierre et Jean Van Roy - Visite et dégustation [+]
Glacier Comus & Gasterea - Michel Comus - Dégustation à l’aveugle [+]
Vandenhende artisan chocolatier - Kenny Vandenhende & Marc Lindekens [+]
Jardin du Fleuriste - Art et Nature (ARNA) - Visite des herbes aromatiques [+]
Chocolatier Marcolini - Chocolatier - Pierre Marcolini - Atelier de dégustation [+]
Potager bio - La Commission de l’Environnement de Bruxelles et Environs - Visite [+]
Tout l’Or du Monde - Antoine Suberville, Anne Kennes - Dégustation de chocolat équitable [+]
Le Début des Haricots - Le Début des Haricots - visite de potagers collectifs [+]
Life Care Centre - Reset - Atelier ’graines germées’ [+]
Ferme Nos Pilifs - Visite de la Boulangerie et du four à bois - Visite du fournil [+]
Caviste La Boîte des Pinards - Philippe Paridans - Dégustation de vins naturels [+]
Estaminet La Fleur en Papier Doré - Danny Verbist - Dégustation du fromage Ettekeis [+]
Restaurant Nicolas & Pimprenelle - Nicolas Leveaux - Nicolas Leveaux [+]
Caviste Bazin & Marot - Basin & Marot - Caviste [+]
Cookitude - Les paniers à cuisiner - Visite de l’atelier [+]
Mandala Organic Growers - Anne-Marie Guccione [+]
 

12:51 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7)

01/09/2008

Rouleaux de feuilles de capucine au fromage de chèvre frais, en trois versions

200800830 088 Recette capucine

Petits rouleaux de feuilles de capucine au fromage de chèvre frais, en trois versions

 

Nous voilà déjà à la veille de la rentrée. Le soleil, discret ici durant tout l'été, a su se monter généreux ce week-end (enfin !). J'en ai profité pour aller faire une petite cueillette de fleurs et de plantes aromatiques pour préparer - en prélude à un BBQ - une entrée très légère dont je vous propose la recette aujourd'hui.
 
Ingrédients

(pour 4 pers.  - préparation : maxi 30 min.)
 
12 feuilles de capucines avec leur grande tige (feuilles de maxi 10 cm de diamètre)
250 gr de fromage de chèvre frais (bio) ou 1 fromage type "Petit Billy"
1/2 c à c de céleri en poudre
1/2 c à c à café de feuilles de persil géant de Naples (grand persil plat) ciselées.
1 pointe de couteau de poudre de piment d'Espelette (ou plus, suivant votre goût personnel)
1/2 c à c de poudre paprika
1 c à c de ciboulette ciselée
1/2 c à c de mélange de cinq baies concassées au pilon
1/2 c à c de graines de fenouil écrasées au pilon
Fleur de sel



200800830 091Recette capucine

 

 

Préparation
 
Partagez votre fromage en 3 parts égales. Préparez trois assaisonnements.

La première part de fromage sera mélangée avec la poudre de céleri, le persil et le piment d'Espelette et une pincée de fleur de sel.

La seconde part sera mélangée avec le paprika, la ciboulette ciselée et une pincée de fleur de sel.

Et enfin, la troisième part recevra le poivre "cinq baies", les graines de fenouil écrasées au mortier et une pincée de fleur de sel.

Lavez et épongez délicatement les feuilles de capucines.
A l'aide d'une cuillère à café, façonnez une petite portion de fromage assaisonné que vous posez au centre d'une feuille de capucine.
Enroulez la feuille sur sa garniture et fermez le petit rouleau en vous servant de la tige comme lien.
Confectionnez ainsi 4 petits rouleaux par assaisonnement.
Placez vos rouleaux farcis pendant 1 heure au frigo.
Dressez les assiettes en entourant vos rouleaux d'un choix de fleurs et d'herbes comestibles du potager.


Ici, j'ai choisi des fleurs de bourrache, de marjolaine, de ciboule-ail de chine et ... de capucine.
 
Accompagnez d'un vin rosé bien frappé.

Tout simplement bon et surprenant !

Bon appétit

Anne

 

 

 

200800830 095 Recette capucine

11:44 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (13)

31/08/2008

La CAPUCINE : elle se mange et séduit

200800830 016 Capucine

La CAPUCINE : elle se mange et séduit

Les capucines (famille des tropéolacées) se rencontrent souvent dans nos jardins, où elles fleurissent tout l'été et jusqu'aux premières gelées. Les jardiniers les apprécient dans le potager, non seulement parce qu'elles peuvent garnir avantageusement l'une ou l'autre clôture disgracieuse, mais surtout parce qu'elles ont la capacité intéressante d'attirer irrésistiblement les pucerons noirs. Ces pucerons apprécient si fort la capucine, qu'ils négligent de coloniser les fèves des marais, les haricots et les choux qui poussent à proximité, des légumes dont ils sont également friands.

Toutes les espèces de capucine sont originaires de l'Amérique latine. Celles que l'on rencontre le plus fréquemment dans nos jardins sont des plantes annuelles, cultivars de deux espèces proches du type botanique : la Grande capucine (Tropaeolum majus), originaire du Pérou et la Capucine de Lobb (Tropaeolum peltophorum Benth.), originaire de Colombie.

Il existe une espèce de capucine vivace (Tropaeolum speciosum), originaire de l'île de Chiloé, et plusieurs espèces tubéreuses. Parmi ces espèces tubéreuses, citons Tropaeolum azureum, Tropaeolum pentaphyllum, Tropaeolum tricolor, et Tropaeolum tuberosum. Cette dernière espèce est la célèbre "capucine tubéreuse" que les collectionneurs de légumes rares (chez nous !) connaissent bien. Elle se prépare comme la pomme de terre, le taro ou le topinambour, avec un goût nettement plus fort. 

En rédigeant ce billet, je n'ai pas eu l'intention de vous détailler toutes les espèces de capucines qui existent, mais tout simplement de vous ouvrir encore une fois une petite fenêtre discrète sur l'incroyable biodiversité végétale qui nous entoure et dans laquelle nous pourrions utilement puiser une alimentation alternative.

Après ce préambule, je me recentre donc simplement sur les deux espèces que nous appelons couramment "capucine" dans nos régions : la Grande capucine et la Capucine de Lobb. (Il en existe de nombreux hybrides.) Autrefois, alors qu'elles tenaient une place dans notre alimention, on les désignaient indistinctement sous le nom de "Cresson d'Inde". Ce "cresson d'Inde" a été mis à l'honneur à partir de 1684 à la cour de Louis XIV

Le feuillage, les fleurs et les graines (encore vertes) étaient des ingrédients bien connus et appréciés dans la belle société du 17ème siècle. Nous pourrions facilement en revaloriser l'usage à notre époque de "malbouffe". Il s'agit de nous affranchir de l'assortiment de misère des légumes qui nous est proposé par le commerce standard. Ce sont souvent des ingrédients sans attrait et sans originalité, dépourvus de bon goût et "traités". C'est en découvrant la cuisine du maître-cuisinier Claude Pohlig que j'ai appris qu'on ne mangeait pas seulement les fleurs de cette  plante, mais également ses feuilles et ses graines. Les recettes de Claude associant la capucine m'avaient particulièrement plu au mois d'octobre de l'année dernière, et je ne me suis plus privé d'en consommer cet été.

Fabienne, notre grande et adorable complice "écavienne", qui a elle aussi des dons culinaires remarquables, nous a donné sur son blog, dans un billet intitulé "Dansons la capucine ...", deux excellentes recettes que je vous invite à découvrir :

Câpres de capucine

Pannequets de capucine au testun de Barolo, sauce aux effluves de mimosa

Les feuilles de capucine sont arrondies, de couleur vert pâle, avec des veines claires et rayonnnantes. Elles donnent beaucoup de fraîcheur, contiennent significativement de la vitamine C, et l'huile essentielle qu'elles contiennent donne une saveur légèrement poivrée qui relève bien le goût des salades.

200800830 001 Capucine

Les fleurs, très lumineuses et souvent cachées sous le feuillage sont rouge orangé, oranges ou jaunes. Leur forme est très caractéristiques avec une trompette ou éperon recourbé à l'arrière. Leur goût est agréable. Ciselées, leurs couleurs vives apportent une distinction tout à fait originale à la présentation de vos plats froids.

200800830 005 Capucine

Les boutons de fleurs, verts et tendres, peuvent - comme les graines - être préparés au vinaigre à la façon des câpres, et sont particulièrement agréables à consommer.

Lorsqu'elles sont encores vertes, les graines - toujours groupées par trois - peuvent également être ajoutées aux salades. Elles rendent une saveur qui rappelle celle du radis.

On peut également écraser les graines fraîches de la capucine et les servir en infusion. Cette préparation toute simple constitue un puissant antiseptique efficace non seulement dans le traitement des bronchites, des maux de gorge et des sinusites, mais encore dans les cas d'infections urinaires diverses.

La même infusion, froide, peut être utilisée comme une lotion dermatologique pour nettoyer et purifier les peaux grasses.

La macération des feuilles de capucine constitue une lotion capillaire tonifiante tout à fait naturelle. Elle traite le cuir chevelu, même dans le cas d'affection à caractère psycho-somatique comme l'alopécie.

La culture de la capucine est particulièrement aisée dans un endroit ensoleillé. Elle réussit même dans les sols les plus pauvres. Les capucines de Lobb sont particulièrement coureuses et grimpantes. Les tiges atteignent souvent 3 à 4 mètres de long et peuvent être fort envahissantes.

 

 

Bien chlorophyllement vôtre,

José


 

200800830 003 Capucine

20:47 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (17)

28/08/2008

Les amis et les TOMATES : dimanche, tout était vrai !

200800816 040

Les amis et les tomates : dimanche, tout était vrai !

Nos amis "écaviens" vous ont déjà donné, sur leurs blogs respectifs, de larges comptes-rendus de nos retrouvailles-guindailles à la fête de la tomate de Fouron-Saint-Martin. C'était dimanche dernier.

A ceux qui - nombreux, à ce qu'il semble - souhaitent connaître la suite des aventures des "écaviens" et "écaviennes", cette bande de blogueurs amoureux de bonne cuisine et d'ingrédients naturels qui ont su spontanément rompre l'encadrement virtuel pour mieux vivre ensemble des moments de joie dignes de l'intense amitié et de la complicité qui s'est installée entre eux.

Moi que l'on disait volontiers taciturne et un peu ermite, je n'en reviens toujours pas. Me voici devenu un inextinguible bavard, totalement métamorphosé et sous le charme de ces relations humaines sans chichis qui font aimer la vie. Mais comment est-il possible, dans une société qui ne semble être construite que pour le profit et les conflits, qu'un groupe de personnes qui ne se connaissaient pas il y a quelques mois prennent autant de plaisir à se retrouver, malgré la distance qui les sépare ? Signe indéniable de l'authencité de ces liens d'amitié; nos enfants eux aussi sont de plus en plus empressés à participer à nos réunions et ne s'y ennuient manifestement pas du tout, au contraire !

Lorsque Anne et moi considérons ce "miracle", nous ne pouvons nous empêcher de penser, comme la mère de Napoléon assistant à l'irrésistible ascension politique de son fils, "pourvou qué céla doure!". Mais nous sommes bien décidés, avec tous les autres "écaviens", à entretenir loyalement le feu de cette amitié issue soudain de l'animation de nos blogs de cuisine respectifs.

20080824 Fouron-St-Martin table des écaviens 02 (Micky)

Après Marielle, qui nous à rejoint il y a peu, c'est à présent Aline qui vient d'être adoptée parmi nous. Une personne délicieuse et pleine de caractère qui ne lâche pas la proie pour l'ombre, et qui, si elle n'anime pas de blog, participe activement aux nôtres. Elle exprime quotidiennement sa convivialité naturelle dans l'hospitalité qu'elle offre à tous ceux qui veulent découvrir son beau pays d'Aubel et loger dans les chambres d'hôtes qu'elle a aménagées à leur intention dans sa magnifique demeure toute fleurie de Saive (Belgique). Allez donc voir sur son site et retenez l'adresse; Aline et son mari sont des hôtes à recommander.

http://www.logisfleuri.be

Anne et moi devons nous excuser auprès de ceux qui attendent nos photos de la journée. La tenue de notre stand de biodiversité à la fête nous a fait presque oublier que nous avions un appareil photographique sous la main. Nous nous devions évidemment au public, même un peu au détriment de nos propres amis. Je me vois ainsi dans l'obligation d'emprunter quelques photos prises par Micky pour illustrer ce billet, en espérant bien qu'elle ne m'en tiendra pas rigueur. Je suis si sûr de son amitié que n'ai même pas pris la peine de lui demander son accord. (clin d'oeil à Micky et à Math). Pour les férus de détails et de photos, je vous invite à aller voir les blogs de nos amis : 

 

 

Apolina

http://bombay-bruxelles.blogspot.com

Fabienne ("Alice")

http://savoureusesaveur.canalblog.com

Micheline ("Micky")

http://mickymath.over-blog.com

Sandrine

http://vinset gourmandises.skynetblogs.be

Laurent

http://leptitblogdelacave.skynetblogs.be

Mark

http://passion-cuisine.skynetblogs.be

Philou

http://un-cuisinier-chez-vous.skynetblogs.be

inter

A bientôt pour un nouvel épisode de la saga des "écaviens".

José

inter

200800824 005

Avec nos amis Mickey et Philou, dont la curiosité et la receptivité intellectuelle ne s'assoupit jamais. "Toutes ces menthes ..."

20080824 Fouron-St-Martin Sandrine et Laurent (Micky)

Sandrine et Laurent incarnent  bien sûr le bon vin, mais ils sont également les heureux parents d'un "petit  prince" aux boucles blondes qui nous a tous attendri


20080824 Fouron-St-Martin Marielle  (Micky)

Adorable et fidèle Marielle, la pince-sans-rire ...

 20080824 Fouron-St-Martin Apolina 02 (Micky)

 C'est qui cette boute-en-train ? Devinez !

 20080824 Fouron-St-Martin Aline et son mari (Micky)

Aline et son mari : ils ont gagné le coeur des "écaviens"

20080824 Fouron-St-Martin  Mark, José (Mark)

Avec mon ami Mark ! Je voudrais vous dire tout le mal que je pense de lui ... mais je n'ai rien trouvé ! Chapeau Mark ! 
 

20080824 Fouron-St-Martin Fabienne et Micky (Micky)

 Fabienne et Micky : deux complices devenues inséparables 

 

 

 

15:07 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7)

08/08/2008

Un légume exotique : le GOMBO

20080802 020

Un légume exotique :

Le gombo

C'est un légume fort ancien dont on raconte qu'il était déjà consommé en Egypte à l'époque des pharaons; ce qui est fort probable. On s'accorde le plus souvent sur son origine : l'Afrique noire. De là, par la navigation côtière d'abord, puis dans la foulée des caravanes d'esclaves emmenées par les négriers chrétiens et musulmans, le gombo s'est dispersé progressivement vers les 5 continents et a été mis en culture et en cuisine un peu partout de par le monde où le climat est beau et chaud.  

Les botanistes l'appellent pompeusement "Abelmoschus esculentus". Mais cela ne fait pas très vacances ! Heureusement, il porte beaucoup de noms bien moins sévères, évocateurs de grands ciels bleux, de soleil et de cuisines exotiques parfumées. Selon le pays du monde où il sera consommé, il aura nom Gombo (ou Gumbo), Okra, Ambrette, Bhendi, Calalou, Quiabo, Quingombó ...

A première vue, ce légume-fruit pourrait faire penser à un piment (solanacées). Mais son goût est totalement différent. Il n'appartient pas à la famille des solanacées. Il provient d'une plante annuelle herbacée appartenant à la famille des malvacées, proche cousine des hibiscus, et cousine un peu plus éloignée de la mauve.

Extraordinairement digeste dans notre alimentation (parce que particulièrement riche en mucilage), les fruits, généralement de couleur verte, se présentent sous la forme de capsules dont la longueur peut varier selon l'espèce, de 10 à 30 cm environ. (Quelques variétés, consommées au Liban et en Syrie sont de couleur rougeâtre.) Adultes, ils contiennent une cinquantaine de graines comestibles, mais fort dures, que l'on peut torréfier pour préparer une boisson dont le goût est proche de celui du café.

Gombo ou Okra (ars-grin.gov)

La plante développe de longues tiges dressées et ramifiées pouvant atteindre deux mètres de longueur. Ces tiges sont garnies de feuilles alternes découpées en plusieurs lobes (5 à 7) avec des bords dentelés. Les nervures sont fortes et apparentes. La face supérieure de chaque feuille est lisse, tandis que la face inférieure est velue (comme le fruit lui-même).

Gombo ou Okra

A l'époque de sa floraison le gombo se garnit de grandes fleurs individuelles qui, selon la variété, seront blanches, jaunes ou rouges avec un coeur violacé. Si vous en avez l'occasion, c'est un spectacle extraordinaire à ne pas manquer.

Gombo ou Okra (worldcrops.com)

En zone tempérée, comme chez nous, la culture du gombo n'est pas exclue mais reste fort dépendante des caprices de la météo de l'été. Anne et moi en avions planté l'année dernière, avec un été fort pluvieux  et pratiquement sans canicule. Je vous avoue que le résultat a été décevant; mais qu'à cela ne tienne, je recommencerai et il finira bien par avoir une année avec un véritable été au Nord de la Loire. (A aucun moment, la température de culture ne devrait descendre en dessous de 15° C; je spécule donc aussi sur ce réchauffement climatique qui fait grand bruit ... Que le Créateur me prête longue vie: "J'y arriverai ... un jour!")

Okra ou Gombo en coupe

En cuisine, il ne faut utiliser que les fruits jeunes et tendres. Matures, les gombos deviennent fibreux et emplis de graines dures, perdant ainsi leur charme culinaire.

Le gombo peut se consommer cru, en salade. Mais le plus souvent il sera cuit. Sa cuisson à l'eau - préalablement salée - est la plus rapide et la plus facile; il suffit de le blanchir pendant 5 minutes. A mon avis, c'est préparé de la sorte qu'il révèle le mieux ses qualités doucement aromatiques. Mais on peut aussi le frire dans l'huile ou le faire revenir dans un wok, avec ou sans épices.  Il accompagne volontiers d'autres légumes. Il peut aussi être consommé en soupe - à la mode antillaise -, ou intégré dans un succulent ragoût - comme celui à la mode des Cajuns de Louisiane.

C'est un légume très peu calorique, riche en vitamines et en oligo-éléments. Sa teneur importante en mucilage (une sorte de gélatine qui se forme dans certains aliments lorsque leurs hydrates de carbone se gonflent d'eau) l'indique spécialement pour les régimes naturellement amaigrissants. Sa consommation est aussi bénéfique aux personnes qui souffrent de maux d'estomac

Bien chlorophyllement à vous,

José

 

22:47 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (77)

06/08/2008

Ils ont récidivé ! Les blogueurs-blagueurs en shopping culinaire

 

Blogueurs-blagueurs

Ils ont récidivés !

Les blogueurs-blagueurs en shopping culinaire

 

Une bande d'amis-ripailleurs qu'on ne vous présente plus ! L'enthousiasme de leurs deux précédentes rencontres non-virtuelles les a poussés à se retrouver une nouvelle fois en chair et en os pour un grand shopping urbain dans Bruxelles. Et ce ne fut pas triste ! Ils sont rentrés à la maison les bras chargés d'emplettes éclectiques et insolites, fourbus, mais comblés et joyeux. Auparavant, ils n'avaient accepté de se quitter qu'après de s'être juré mutuellement de se retrouver ... très, très vite ! Et le petit cercle des "Écaviens" (pour "êtres cuisinants venus d'ailleurs"), selon le malicieux néologisme créé par Fabienne pour les désigner, s'élargit sans cesse et s'amuse de plus en plus fort.

Pour en savoir plus, voici la liste des prévenus. Soyez fermes dans votre jugement, Mesdames et Messieurs les blogonautes; ce sont d'impénitents récidivistes qui ne connaissent pas le remord ! Attention, si vous les relaxez, vous vous exposez automatiquement à prendre part à leurs prochaines associations et à être déchu de la société morose pour complicité dans leurs prochains forfaits. Catherine, CorinnaLalita, LavandeMamina, Mamounette, Mari, Marie Flo, Marie-France, Tiuscha  ... et autres reines des blogs, prononcez la relaxe s'il-vous-plaît ! Les blogueurs-blagueurs "Écaviens" vous attendent bien convivialement.

 

 

Apolina

http://bombay-bruxelles.blogspot.com/

 

Fabienne

http://savoureusesaveur.canalblog.com/

Micheline 

http://mickymath.over-blog.com

Marielle

Pas de blog, mais un passé culinaire chargé de recettes à découvrir sur marmiton.com, et qui vous obligent à lécher vos doigts en public. Un adorable petit bout de femme qui prend subitement un air sévère pour lancer des réparties d'un humour si fin qu'il vous fait rire à retardement, mais aux éclats.  

Mark, et sa sympathique épouse Sabine

http://passion-cuisine.skynetblogs.be

Anne & José

http://lesjardinsdepomoneskynetblogs.be

 

Manquaient sur les lieux des délits, retenus par leurs obligations professionnelles ce lundi 4 août (eh oui, il y en a qui turbinent pendant que les autres sont en congé !), mais dont la complicité indirecte est si indubitablement fondée qu'elle ne pourrait être dissociée du forfait principal et qu'il y lieu de les juger solidairement, sans aucune clémence particulière. (De toutes façons, ces deux prévenus n'ont jamais exprimé le moindre désir réel de s'amender, au contraire !)

Sandrine

 

  http://vinsetgourmandises.skynetblogs.be

Laurent

 http://leptitblogdelacave.skynetblogs.be

 

 

Philou (aux fourneaux, cet homme-là, c'est plus du talent, mais du génie !)

http://un-cuisinier-chez-vous.skynetblogs.be

 

Jugez sans crainte et en âme et conscience, Mesdames et Messieurs ! Vous trouverez ci-après quelques documents photographiques accablants à verser au dossier des pièces à conviction.

 

 

José

(José = en cette cause, bouffon f.f. de représentant du Ministère public, aussitôt frappé de suspicion légitime pour trafic d'influence et  participation directe au forfait récidiviste à apprécier par la Cour des blogonautes.)

20080804 001

Forfait très concerté ... preuve accablante !

 20080804 010

Ce concombre amer, c'est la seule amertume de la journée ...

 20080804 011

Mark : Eh bien quoi ? Il n'y en aura pas pour tout le monde ?!?!

 20080804 023

Apolina : "Je vous dis pas! Hors de leurs frontières, ils n'y connaissent rien, ces Occidentaux ! Faut tout leur apprendre ... depuis la nuit des temps. Ex oriente lux!

 

20080804 029

 Du sol au plafond ... fort haut ..., rien que des denrées exotiques.

20080804 037

Non, les petits pois Bonduelle c'est pas ici !

 

20080804 041

Micky : "On achète pas un chat dans une sac quand-même !"

 

20080804 042

Devoir choisir, c'est savoir renoncer. Mais pour Mark, ce serait plutôt mourir un peu !

 20080804 046

Généreuse comme toujours, Micky partage la goyave que le patron pakistanais vient de lui offrir. Un fruit paradisiaque ...


 

 

 

13:35 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (13)