02/01/2008

Bouchées d'abricots-coco au chocolat noir - Quelques accords vin et desserts au chocolat

20071230 009 Pralines

 

Bouchées d’abricots-coco enrobées de chocolat noir (70%)INTER

 

Ingrédients  

 

-       200 gr d’abricots secs

-       50 cl d'eau

-       1 dosette de thé fruité (Mon choix c'est porté sur « Orange Sanguine », un thé de Chine non fumé aromatisé à l’huile essentielle d'orange sanguine, découvert chez ingredientsdumonde.centerall.com .  Petit clin d'oeil à l'été  ! Il est délicieux bu froid.)

-       30 gr de beurre ramolli

-       40 gr de sucre glace(impalpable)

-       80 gr de noix de coco râpée

-       200 gr de gallets de chocolat de couverture noir 70,4 %  (ma gamme préférée est celle proposée par « CALLEBAUT », utilisée par la plupart des « pros » du chocolat en Belgique.) 



 

Préparation


·     Faites bouillir 50 cl d’eau dans un poêlon.

·     Laissez infuser le thé 25 min., puis faites y macérer les abricots secs pendant 1 heure.

·     Égouttez les abricots, puis passez-les au mixer.(Garder un peu de thé.)

·     Ajoutez le beurre, le sucre et la noix de coco râpée de manière à obtenir un mélange épais. (Si trop épais, rajoutez un peu de thé). Faites durcir la préraration au frais.

·     Retirez votre mélange du frigo et confectionnez des boulettes de la taille d'une grosse cerise.

·     Faites fondre le chocolat au bain-marie. (La température optimale est de 37,6° C, soit un peu plus élevée que la température du corps.)

·     Enrobez en les tournant vos boulettes de pâte abricots-coco dans le chocolat fondu.

·     Laissez les durcir au moins 4 heures au frais. Conservez vos bouchées au frais dans une boîte hermétique.


 

Quel chocolat choisir pour les desserts ?

Le compromis idéal, c'est du noir avec une teneur en cacao de 60 à 70 %. Si vous choisissez une teneur plus élevée, vous aurez des difficultés à le travailler et risqueriez qu'il soit trop amer. 


 

Quel vin servir avec des desserts au chocolat ?


-         chocolat blanc ou praliné

Coteaux du Layon(vin de Loire angevine), jouant entre le moëlleux ou le liquoreux, selon les années. Parfois aux évocations de fruits confits, notes d'abricot et de coing.


-         Noir de Noir, même à un taux d'amertume élévé

Vacqueyras, une appelation Côtes du Rhône promue en AOC le 9 août 1990. J'ai une préférence pour les vignes plantées au pied des Dentelles de Montmirail.

Le Vacqueyras est rouge, puissant, un peu tannique, avec des arômes de réglisse.

 

-         Moëlleux au chocolat

Rivesaltes rouge (vin doux naturel du Roussillon), issu d’une région où les vignes entourent les plus beaux villages de France, et qui exulte en notes fruitées.

 

-         Gâteau « Forêt-Noire »


Côtes du Roussillon Villages, corsé, fruité et épicé avec une robe rubis. Vin de bonne garde titrant de 12 à 13° d'alcool.

 

-         Orangettes

Porto Rouge, issu de la Vallée du Douro. Portez votre choix sur un 10 ans d'âge où vous retrouverez les évocations de pelures d'orange, de noisette et de noix. 


Anne

 

 20071230 012 Pralines