02/11/2007

Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Notre credo !

                   

Les Jardins de Pomone

Atelier de biodiversité pour la culture

& la cuisine des légumes anciens

 

Anne & José

Collectionneurs de légumes oubliés

 

Cours de jardinage & de cuisine - Conférences - Articles de presse - Animations didactiques & sociales

·      Dans le but de contribuer au maintien de la biodiversité, enjeu de société essentiel,  les Jardins de Pomone réalisent des expériences de culture de “légumes anciens”. Ces légumes sont produits en petites quantités, surtout en raison de l'exiguité des terrains de culture disponibles. Notre vocation n'étant résolument pas commerciale, nous ne saurions faire face immédiatement à une demande appuyée.

·       Par  “légumes anciens” - terme dont le sens est aujourd'hui assez galvaudé au travers d'un courant de mode -, nous entendons expressément un patrimoine de variétés de légumes tombés en désuétude ou dans l'oubli, alors qu'ils constituaient, il y a quelques décennies encore, des ingrédients irremplaçables sur les plans de la structure, du goût et de la valeur sanitaire dans la préparation de plats particulièrement équilibrés et savoureux, dont par ailleurs, nous recherchons, développons et communiquons volontiers les recettes culinaires.

·       Considérant que la plupart des gens ignorent aujourd’hui jusqu'à l'existence de ses légumes et leur bonne utilisation en cuisine, nous voulons contribuer à leur réhabilitation dans une consommation régulière, indépendamment de tout esprit mercantile, dans l’esprit d’une recherche interactive d’un nouvel art de vivre.

·       Nos potagers sont organisés dans le style modeste des jardins ouvriers, si florissants dans les banlieues avant la seconde guerre mondiale, dans le respect des règles de la culture biologique. Ce caractère populaire nous tient particulièrement à coeur; les “légumes anciens” ne sont pas destinés exclusivement à une clientèle aisée sacrifiant à un phénomène de mode. Tout le monde doit pouvoir échapper à la “malbouffe” et aux nuisances multiformes de l'agriculture industrielle.

·       Les légumes anciens sont souvent introuvables dans le commerce usuel, ne possèdent pas toujours les performances de conservation et de bel aspect des légumes offerts par la grande distribution. Le citadin mal informé se montre parfois déçu par la présentation de certaines récoltes (par exemple : la ficoïde glaciale, l'arroche rouge, le pourpier...). Nous agissons pour combattre le préjugé et rendre le   (sur-) consommateur plus libre et plus responsable dans ses achats alimentaires.

·       Enfin, dans le respect du principe de précaution, nous nous opposons à l’introduction directe ou détournée d’OGM au sein de l’Union européenne et dans le monde en l’absence de véritable contrôle citoyen, de débat ouvert, serein et fair-play sur toutes les problématiques éthique, sanitaire, sociale liées à la production d’une nouvelle génération de produits alimentaires. Les nouveaux comportements de consommation que les promoteurs de ces agrotechnologies nouvelles veulent induire, ne peuvent l’être à notre insu ou contre notre gré.